Culture : (re)découvrir les grands axes du dossier sur le cinéma  tchadien

Culture : (re)découvrir les grands axes du dossier sur le cinéma tchadien

Tout au long du mois de janvier, votre site Tchadinfos.com a abordé des aspects d’un secteur naissant mais prometteur de la culture tchadienne, le cinéma. Tour à tour, il y a des sujets sur ce qui entrave l’essor de ce secteur, l’avis des acteurs et son apport dans l’économie nationale etc.  Nous vous proposons un récapitulatif des articles de tout ce dossier si vous avez raté les épisodes. 

  • Culture : le cinéma tchadien, ses maux, ses acteurs et ses espoirs

Le 7ème art existe-il au Tchad? Une question que nous devons de nous poser quand on voit le nombre de productions que compte ce secteur. Ce “nouvel” art dans le milieu culturel tchadien a vraisemblablement de la peine à prendre son envol.

  • Culture : où se situe le mal qui gangrène le cinéma tchadien ?

Le cinéma tchadien est jeune et cherche encore ses marques. Cependant, comme les autres arts, le 7ème a du mal à décoller. Tchadinfos.com est allé à la rencontre des acteurs de ce secteur qui évoquent les raisons qui freinent l’essor du cinéma tchadien.

  • Tchad: les figures emblématiques du cinéma

Bien que très jeune, le 7e art a toujours été pour le Tchad un moyen de visibilité. Le cinéma tchadien a des têtes d’affiche qui font la fierté du pays à l’international. Tchadinfos.com vous fait découvrir quelques-unes de ces figures emblématiques.

  • Tchad : l’industrialisation du cinéma, un atout pour la diversification des ressources économiques

L’industrialisation du secteur cinématographique au Tchad aura sûrement un impact considérable sur l’économie du pays. Mettre les décors naturels du Nord du pays à la disposition des cinéastes d’ici et d’ailleurs peuvent être aussi un atout pour l’économie et la promotion des sites touristiques.

  • Tchad : « Il nous faut une politique cinématographique bien encadrée et des administrateurs clairvoyants », Issa Serge Coelo

Interview – Durant le mois de janvier, la rédaction de votre site Tchadinfos.com s’est penchée sur le cinéma tchadien, à travers une série d’articles. Il a été question entre autres, des maux qui minent le secteur, ses acteurs, ses potentialités ainsi que l’importance pour l’Etat d’investir dans le cinéma. Pour clore ce dossier, nous donnons la parole à l’une des têtes d’affiche du paysage cinématographique tchadien, Issa Serge Coelo, cinéaste, producteur et directeur du cinéma Le Normandie.https://tchadinfos.com/iyalat/culture/tchad-il-nous-faut-une-politique-cinematographique-bien-encadree-et-des-administrateurs-clairvoyants-issa-serge-coelo/

Laisser un commentaire