samedi 23 octobre 2021

Culture : “Des vers et des proses”, une initiative pour promouvoir le slam

Deux jeunes slameurs tchadiens ont organisé ce vendredi 3 mai 2019 un atelier de slam dénommé “Des vers et des proses”. Ce atelier est le premier d’une série qui se déroulera les 1er et 3ème vendredis de chaque mois. c’est la maison de la culture Baba Moustapha qui accueille cet événement.

D’emblée, Say Baa met les choses au clair : « le slam est un art qui n’a ni maître ni disciple. » Ainsi la méthode adoptée est le partage d’expérience lors de cet atelier de slam. La rencontre a réuni une dizaine de jeunes ce 3 mai dans le hall de la maison de la culture de N’Djamena. Cet atelier est l’initiative de deux jeunes slameurs, Say Baa et Fanny d’Or. « Des vers et des proses est un projet qui porte sur les techniques d’écriture et de déclamation de slam poésie » déclare Say Baa, slameur.

L’objectif : vulgariser davantage le slam au Tchad. « Beaucoup de gars essaient déjà de faire avancer les choses, on a vu ça avec l’institut itinérant du slam. c’était pour amener à la professionnalisation du slam et nous sommes dans ce élan » explique Say Baa

Lire aussi : 5 choses à savoir sur le slameur tchadien Croquemort

Particularité de cet atelier : les participants devront aussi slamer dans leur langue maternelle. « Non seulement nous voulons vulgariser le slam, nous voulons amener les slameurs à valoriser les langues nationales parce que personne ne viendra valoriser nos cultures à notre place » conclut-il.

Say Baa lors de l’atelier Des vers et des proses (03/05/2019)

Ce acte 1 de l’atelier Des vers et des proses a été marqué par des échanges sur l’origine du slam, l’étape de l’idée à l’écriture entre autres. Cet atelier est fait en collaboration avec l’association Imp’acte, une organisation qui œuvre dans la promotion de la littérature.

Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Laisser un commentaire

économie

Culture : Abdoulaye Nderguet ou l’unité de mesure des musiciens à N’Djamena

Dans un entretien accordé à Rfi Musique lors de sa tournée européenne, le chanteur tchadien Abdoulaye Nderguet a confié qu’il n’avait pas d’égal à...

Culture : le festival Promuda est prévu du 29 au 31 octobre

Lors d’une conférence de presse ce mercredi, 20 octobre, au palais du 15 janvier à N'Djaména, la compagnie Tchadiana artistique, en partenariat avec la...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité