Chad Music Expo : Une plateforme pour promouvoir l’industrie musicale tchadienne

Chad Music Expo : Une plateforme pour promouvoir l’industrie musicale tchadienne

La question de la promotion de la musique tchadienne à l’échelle internationale fait l’objet d’une conférence de presse organisée par l’Association Chad Art for World, ce mercredi 13 Juin 2018 à l’IFT. C’est en prélude du tout premier salon Chad Music Expo dédié aux professionnels et à l’industrie musicale au Tchad qu’il organise du 21 au 24 juin 2018 à N’Djaména.

Le salon Chad Music Expo se veut d’être un canal permettant aux musiciens tchadiens de faire connaitre leur art aux yeux du monde. Piloté par l’Association Chad Art for World, ce salon vise à créer des passerelles pour la musique tchadienne afin qu’elle prenne son envol. Pour une première, Chad Music Expo fera une sorte d’état des lieux de l’industrie musicale au Tchad en invitant tous les professionnels de la musique. Il s’agit entre autres des : artistes musiciens, DJ, directeurs des salles de spectacle, directeurs des télévisions, responsables des radios, animateurs culturels. « On va plus loin jusqu’aux fans, aux responsables des coins qui diffusent la musique tchadienne. Nous les convions tous massivement à ce rendez-vous », affirme Yannick Drick, directeur artistique de Chad Music Expo.

Pour lui, il est important que ces derniers puissent, ensemble  réfléchir sur les possibilités de murir cet art qui est la musique, afin qu’il soit exportable à l’international. Le directeur artistique de Chad Music Expo, Yannick Drick estime que le Tchad est un gisement artistique et musical, mondialement reconnu avec une diversité culturelle, sous-exploitée. Car jusqu’ici, il y a des artistes qui ne parviennent pas à se produire sur les scènes internationales et qui n’utilisent pas le digital pour pouvoir faire connaitre les produits musicaux au-delà des frontières.

A cet effet, une conférence-débat sur le thème « Comment créer des passerelles pour exporter la musique tchadienne à l’international » est prévue le jeudi 21 juin à l’Institut Français du Tchad.  Un atelier de formation sur le digital et des concerts sont également en vue. Notons que le photographe international tchadien, Souleymane Salomon Bombaye, présent à la dite conférence  informe qu’il mettra également son art au service de ce salon.

Laisser un commentaire