Culture : un dernier adieu à J-Rabel

Culture : un dernier adieu à J-Rabel

MODE – Les acteurs du monde de la culture et la famille ont accompagné ce mardi 26 novembre Jérémie Ngarbey Mianrabel, créateur de la marque J-Rabel à sa dernière demeure.

C’est à 10h25 que la dépouille de Jérémie Ngarbey Mianrabel alias J-Rabel arrive au domicile de son grand-frère Mbaigoto Marc au quartier Moursal sur l’avenue Kondol. Quelques membres de l’Association des mannequins tchadiens portent le cercueil du corbillard, le grand-frère et l’assistance sont en pleurs.

Les obsèques commencent par une prière prononcée par Clément Mortordé. Ricardo Nanadoumngar enchaîne avec un plaidoyer en faveur des enfants du défunt auprès des artistes et des personnes présentes. Puis les artistes ont assuré l’animation pendant quarante cinq minutes. A la suite de cette animation, la famille, la belle famille, les artistes, les apprenants de l’atelier de J-Rabel, les amis  ont pour une dernière fois témoigné sur la vie de celui qui est le Ciseau d’Or. Pour tous, J-Rabel était un homme calme, humble et discret.

«Dans notre jargon, on dit qu’un artiste ne meurt jamais. J-Rabel nous laisse un héritage que tous les jeunes peuvent aussi adopter, l’humilité, la modestie, le respect. Il est l’un des initiateurs de Miss Tchad. Avec un sourire discret, J-Rabel a su toujours aborder les gens sans les choquer. Il rejoint le camp des grands, sa mémoire sera toujours honorée. »

La phase des témoignages s’achève par la vite de corps. De nombreuses personnes sont venues déposer des gerbes de fleurs, des draps, des pagnes au pied du cercueil. Enfin, au tour des sept enfants de J-Rabel très affligés de dire adieu de leur papa.

A LIRE AUSSI : la femme brûlée dans le véhicule est décédée

« Il était la tête pensante quand il était dans son atelier et une source de crainte quand il s’absentait. Ceci faisait de lui un styliste avec un prime de Ciseau en Or. La dernière fois que nous l’avions vu, c’était le mardi matin quand il sortait très joyeux de sa chambre. Et nous ne savions pas qu’un si vilain accident l’emporterait. Cela fait quelques jours que papa a quitté ce monde, sa fidèle amitié, ses taquineries, ses mots de motivation surtout ses conseils nous manquent », déclare Mianrabel Mbaidiguim Wilfried, le fils de J-Rabel.

L’aînée des enfants, Djedondé Nerolel Helga conclut ce message par une chanson de louange. Enfin, les obsèques se terminent par une liturgie des funérailles qui s’achève définitivement avec l’aspersion de la dépouille d’eau bénite. Il est 14 h quand le cercueil est placé dans le corbillard, direction cimetière de Toukra.

Jérémie Ngarbey Mianrabel alias J-Rabel est décédé à l’âge de 46 ans. Il laisse derrière lui une veuve enceinte et sept enfants. Il est mort le 20 novembre de suite d’accident de circulation.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :