Bourse d’étude pour le lauréat du concours de dictée de la radio FM Liberté

Bourse d’étude pour le lauréat du concours de dictée de la radio FM Liberté

La deuxième édition 2016 du concours de dictée organisée par la radio FM LIBERTE à travers son émission ‘‘Couleurs Week-end’ a primé ses lauréats au cours d’une cérémonie de remise de prix qui a eu lieu le 03 septembre à la maison de Culture Baba Moustapha.

Se démarquant du lot, le candidat Allahambaye Noé gagne une bourse d’études de deux pour l’obtention d’un BTS en nutrition humaine au CEVANUTRI, prix estimé d’une valeur de six cent mille francs (600 000FCFA). Les compétitions se déroulaient sur trois catégories : le premier cycle pour les candidats ayant un niveau de collège ; le second cycle pour ceux qui sont au lycée et la troisième catégorie pour les candidats du niveau supérieur, constitués des étudiants, des enseignants et autres professionnels… Un véritable exercice d’esprit qu’offre la radio Liberté.

En effet, affirme monsieur NANDIGUI MAINTOL Michael, coordonnateur de l’émission : « cette dictée est le fruit d’une longue réflexion de FM Liberté tendant à toucher les couches sociales, pour une prise de conscience sur la responsabilité personnelle en matière de développement. [¨…] La baisse de niveau monnaie courante dans nos établissements scolaires, ce fléau affecte négativement le développement de notre pays, car il engendre un autre phénomène qui est la corruption ». C’est justement animé par le souci de lutter contre ces phénomènes et pratiques néfastes qui gangrènent notre système éducatif en général et nos milieux scolaires en particulier que la radio de référence (FM Liberté) à travers ses programmes, accorde une importance capitale à la culture, car 46% de son espace sont consacrés à l’information liée aux questions culturelles comme l’illustrent, les émissions Café Littéraire, Couleurs Week-end, etc.

En outre, explique NANDIGUI MAINTOL Michael : « à travers cette dictée, nous enseignons la culture de l’excellence, le mérite et la justice sociale, la lutte contre la corruption et l’injustice sociale doit être l’affaire de tous : élèves, enseignants, journalistes et professionnels. Et pour obtenir gain de cause, il  faut une prise de conscience personnelle. Ce n’est pas parce que les autres pratiquent la corruption que toi et moi devons aussi la pratiquer ».

Cette deuxième édition du concours de dictée fut particulière à cause de la participation des étudiants et professionnels du monde éducatif. Elle a bénéficié du soutien de la Maison de culture Baba Moustapha, l’établissement ‘’LES PETITS GÉNIES’’, la banque UBA, CERVANUTRI et autres partenaires.

En attendant la prochaine édition, l’année prochaine : « lisez et retenez un mot par jour, vous deviendrez un homme(ou une femme) de culture » conseille le coordonnateur.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :