Pharmacie : haro sur les faux médicaments et les circuits illicites en zone CEMAC

Pharmacie : haro sur les faux médicaments et les circuits illicites en zone CEMAC

Les 7 et 8 septembre 2016, l’Organisation de Coordination pour lutte contre les Endémies en Afrique centrale (OCEAC) en partenariat avec le ministère de la Santé publique organise un atelier préparatoire du plan d’action opérationnel 2016-2020 de lutte contre les faux médicaments et circuits illicites des médicaments en zone CEMAC. C’était à l’hôtel Mercure. Cette rencontre internationale se veut un cadre d’adoption de la « Déclaration de Douala » dont la substance est de « mettre un terme au Trafic des faux médicaments et circuits illicites des médicaments en Afrique centrale (CEMAC) ».

Dans son mot de circonstance, le représentant du secrétaire exécutif de l’OCEAC Dr Dologuélé Nicolas Félicien a indiqué que l’objectif général de cet atelier est d’organiser la mise en œuvre et le suivi/évaluation de ce Plan opérationnel d’Actions 2016-2020. Il s’agit plus précisément de valider les termes de référence du Comité de suivi-évaluation du plan opérationnel ; de prioriser les activités et les détails budgétaires ainsi que les sources de financement qui peuvent être en fonction du niveau d’action, souligne-t-il.

En ouvrant la cérémonie, le ministre de la Santé publique, M. Hassane Nguéadoum a rappelé que la circulation des médicaments contrefaits ou illicites constitue un fléau d’envergure mondiale qui cause d’énormes problèmes de santé publique avec ses conséquences désastreuses sur les plans économique, social et constitutionnel, et a des impacts négatifs sur le développement de nos pays. Ce constat, poursuit-il, fait ainsi appel à une synergie d’activités des différentes parties prenantes, pour une lutte multisectorielle. Le chef de département de la santé a conclu en réitérant son engagement à assurer le plaidoyer auprès du gouvernement tchadien afin de traduire en acte les recommandations.

Il est à noter que les résolutions qui seront prises au sortir de ces assises permettront la mise en pratique de la Politique pharmaceutique commune de la zone CEMAC afin d’accélérer l’amélioration de la prise en charge sanitaire des populations africaines à faible coût.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :