Des pays développés et en développement décaissent 52 milliards d'USD pour les pays les plus pauvres

WASHINGTON, 17 décembre (Xinhua) — La Banque mondiale a annoncé mardi que plusieurs pays développés et en développement ont accepté de verser 52 milliards de dollars américains pour financer, au cours des trois prochaines années, le fonds de la Banque dédié à l’aide des pays les plus pauvres de la planète.

Ce chiffre représente une hausse de 5%, par rapport au montant collecté en 2010 pour la reconstitution du fonds, connu sous le nom d’Association internationale de développement (IDA), le fonds de la Banque mondiale dédié aux pays les plus pauvres du monde.

Un total de 46 pays se sont engagés à verser de l’argent à l’IDA, qui accorde des prêts et des subventions à taux zéro ou à taux faible pour les investissements dans les domaines comme la santé et l’éducation, les infrastructures, l’agriculture et le développement économique et institutionnel, dans les pays les moins développés.

“Le fait que cette générosité soit intervenue à une période économique très difficile rend cet engagement d’autant plus important”, a déclaré aux journalistes le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, lors d’une téléconférence.

Il a déclaré que les économies émergentes et en développement ont joué un grand rôle dans cette reconstitution, et que la Banque mondiale a apprécié leur participation.

Le fonds IDA est refinancé tous les trois ans. La prochaine reconstitution, qui aura lieu à partir de juillet 2014 jusqu’à juin 2017, s’étendra sur la date butoir pour les Objectifs du Millénaire pour le développement et le lancement de l’agenda post-2015, a noté la Banque mondiale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :