Ouverture à Genève de la 69ème Assemblée mondiale de la santé

Ouverture à Genève de la 69ème Assemblée mondiale de la santé

La 69ème Assemblée mondiale de la santé s’est ouverte lundi au Palais des nations, siège de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG), au cours de laquelle les représentants en provenance de 194 membres de l’Organisation mondiale de la santé doivent examiner et approuver plusieurs résolutions concernant la santé publique du monde.

Lors de la séance d’ouverture, le directeur général de l’ONUG Michael Moller et le chef du Département fédéral suisse de l’intérieur Alain Berset qui représente le gouvernement de la Confédération helvétique ont prononcé des allocutions. Ils ont exprimé la bienvenue aux participants, tout en appelant à redoubler d’efforts pour relever les nouveaux défis sur la santé.

Les participants ont par ailleurs élu Dr Ahmed Al Saidi, ministre omanais de la Santé, au poste de président de la 69ème Assemblé mondiale de la santé et cinq vice-présidents.

Lors de cette réunion annuelle qui durera cette année jusqu’à samedi, les délégations des membres de l’OMS doivent discuter de plusieurs questions dans le domaine sanitaire auxquelles fait face le monde d’aujourd’hui, dont l’application des résolutions sur la santé de l’OMS, le renforcement des moyens de cette organisation pour répondre à la crise d’urgence et la réforme de l’OMS.

La résistance aux antimicrobiens, les maladies non transmissibles et le virus Zika figurent également parmi les questions qui seront débattues.

Avant l’ouverture de l’assemblée, l’OMS avait exprimé son souhait de voir 160 millions de dollars supplémentaires au titre de son budget pour 2016 et 2017 afin d’accomplir sa réforme tant réclamée après la crise d’Ebola. Ce budget permet à l’OMS de passer d’une institution normative à une structure qui va davantage coordonner la prévention, la détection et la réponse aux situations d’urgence.

Par ailleurs, le processus d’élection du nouveau directeur général de l’OMS a démarré fin avril. L’Assemblée mondiale de la santé constitue ainsi une plate-forme pour les représentants des membres de l’OMS de mieux connaître les candidats. Certaines personnalités ont déjà exprimé leur intention de briguer ce poste, dont l’ancien ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy et l’actuel chef de la diplomatie éthiopienne Tedros Adhanom Ghebreyesus.

La délégation chinoise, conduite par Li Bin, présidente de la Commission nationale de la santé et du planning familial de Chine, a pris part à la réunion.

L’Assemblée mondiale de la santé est l’organe de décision suprême de l’OMS. Sa tâche principale est d’établir les orientations politiques de l’OMS, de contrôler sa politique financière, d’examiner et d’approuver son budget. Le rendez-vous de cette année a pour thème “Les Objectifs du développement durable”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :