mardi 5 juillet 2022

Musique : Bob Marley, le parcours d’une légende

Pour cette journée du 11 mai, journée internationale de la musique reggae et de la commémoration de la mort de Bob Marley, Tchadinfos vous retrace le parcours de cette icône de la musique reggae.

Robert Nesta Marley dit Bob Marley, né le 6 février 1945 à Nine Miles (Jamaïque) est un auteur-compositeur-interprète et musicien jamaïcain. Il rencontre de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu du reggae, tout en étant considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire.

Il a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde.
Bob Marley commence sa carrière musicale en 1962. En 1963, Robert Nesta Marley forme avec Neville O’Reilly Livingston (plus tard Bunny Wailer) et Wynston Hubert McIntosh (plus tard Peter Tosh) un trio vocal sur le modèle des groupes vocaux américains comme les Impressions. Le trio est tout d’abord appelé les Wailing Wailers, avant de finir par s’appeler The Wailers. C’est avec Simmer Down en 1964 que The Wailers rencontreront leur premier vrai succès local en Jamaïque, appel à la cessation des luttes entre les ghettos et l’union contre la pauvreté. Beaucoup d’autres suivront jusqu’à 1968. Entre-temps, Bob Marley est devenu rasta à partir de 1966, sous l’influence de personnages importants (comme Mortimo Planno) du mouvement rastafari, alors en plein essor en Jamaïque.


Entre 1968 et 1971, les Wailers, alors composés de Bob Marley, Bunny Livingston et Peter McIntosh, collaboreront avec le producteur Lee « Scratch » Perry. Cette collaboration très fructueuse générera quatre albums synthétisés en 1972 par le label Trojan sur l’album African Herbsman. Tout début 1973, sort sous le nom de groupe The Wailers Catch A Fire, puis Burnin’ en avril 1973, tous deux chez Island Record, le label fondé par Chris Blackwell. C’est à l’issue de la tournée anglaise Burnin’ Tour 1973 que Bunny Livingston, puis Peter McIntosh quittent le groupe fin 1973.


Bob Marley, désormais en solo, s’appuie sur la remarquable section rythmique composée par Aston « Family » Man Barrett (basse) et Carlton « Carly » Barrett (batterie) pour s’affirmer sous le nom de Bob Marley & the Wailers. À ce noyau dur, s’ajoutent le claviériste Touter (remplacé dès Rastaman Vibration par Tyrone Downie et Earl « Wya » Lindo), le guit.

Il est mort le 11 mai 1981 à Miami (États-Unis) d’un cancer généralisé.

Rappelons que la carrière de Bob Marley est décomposée en 3 périodes distinctes :

  • Les années ska de 1963 à 1966 durant lesquelles les Wailers ont enregistré plus de 200 morceaux pour le producteur Coxsone Dodd.
  • Les années rocksteady de 1967 à 1971. Dans cette période Bob Marley a régulièrement changé de producteur (Leslie Kong, Bunny Lee) mais c’est finalement avec Lee “scratch” Perry qu’il travaillera le plus, y compris pendant la période Island.
  • Les années reggae de 1972 à sa mort. C’est la consécration pour Bob, il est signé par la major Island Records avec qui il fera sa carrière internationale et ses tournées mondiales.


Ses distinctions : Étoile du Hollywood Walk of Fame, Ordre du Mérite (1981), Rock and Roll Hall of Fame (1994), Grammy du couronnement d’une carrière (2001).

Toguyallah Mboguerienne, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

03 juillet, journée mondiale sans sac plastique

La journée mondiale sans plastique est célébrée ce dimanche 03 juillet 2022. Elle vise à poser des problématiques sur l'utilisation des plastiques. La journée...

L’Espagne n’exclut pas une intervention de l’OTAN au Mali

Alors que la nouvelle doctrine militaire de base de l’OTAN qualifie le terrorisme et la migration de « menaces hydrides », et désigne le flanc sud...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
843 votes · 844 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité