L'ONU appelle ses pays membres à ratifier la Convention sur les droits des enfants

NEW YORK (Nations Unies), 19 septembre (Xinhua) — Des responsables de l’ONU chargés des affaires infantiles ont appelé jeudi les pays membres concernés à ratifier la Convention sur les droits des enfants ainsi que ses trois protocoles facultatifs, soulignant qu’il s’agit d’une démarche primordiale pour la protection des enfants contre l’abus et la maltraitance à l’échelle mondiale.

“Des millions d’enfants dans le monde souffrent quotidiennement de violence, d’exploitation et d’abus. Ignorés par les statistiques et négligés par l’action politique, ils sont des victimes silencieuses, exclus des débats publics”, a déploré à la presse Marta Santos Pais, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU chargée des cas de violence à l’encontre des enfants.

Cette Convention, traité ratifié dans la plus grande échelle du monde et dans le plus court délai dans l’histoire de l’ONU, n’arrive toutefois pas à obtenir une ratification universelle. Actuellement, la Somalie, le Soudan du Sud et les Etats-Unis demeurent les seuls pays membres qui ne l’ont pas acceptée.

Le protocole facultatif sur l’implication des enfants dans les conflits armés est entré en vigueur en 2002 et a été approuvé par 152 pays du monde. Vingt pays l’ont signé mais ne l’ont pas ratifié, tandis que 22 autres ne l’ont ni signé, ni ratifié.

Le protocole sur la vente d’enfants, la prostitution et la pornographie infantile approche la ratification universelle, alors que 164 pays l’ont accepté, et moins de 30 autres ne l’ont pas ratifié. Le 3e protocole optionnel permettant aux enfants de porter plainte à l’ONU a été adopté en décembre 2011, ratifié par six pays à peine et signé par 37.

Tous les pays auront l’occasion de ratifier la convention et ses protocoles facultatifs au cours de la Cérémonie des traités de 2013, qui se tiendra les 24, 25 et 26 septembre ainsi que le 30 septembre et le 1er octobre, alors que les dirigeants du monde prendront part au débat annuel de haut niveau tenu au siège de l’ONU à New York.

La Convention sur les droits des enfants est un document universellement accepté exempté de critères négociables et d’obligations, apportant une protection et un soutien aux enfants. Les trois protocoles facultatifs consistent à protéger les enfants du trafic, de la prostitution et de la pornographie; interdire leur enrôlement dans les conflits armés; et permettre aux enfants de porter plainte auprès des Nations Unies en cas de violation de leurs droits.

“La Cérémonie de traité est une occasion pour les pays membres de réaffirmer ou d’exprimer leur engagement d’être tenus responsables des droits des enfants partout dans le monde, tous les enfants relevant de leur juridiction”, a estimé Mme Santos Pais lors d’une conférence de presse.

“Tous les nouveaux engagements nous permettent d’être plus proches d’un monde où tous les pays conviennent que les enfants doivent s’éloigner du champ de bataille”, a affirmé à cette occasion Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU chargée des enfants dans les conflits armés.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :