Journée internationale du Pardon : et si le Tchad célèbrait ?

Journée internationale du Pardon : et si le Tchad célèbrait ?

L’association française Pardon international en partenariat avec plusieurs autres organismes et associations célèbre ce jour, mercredi 18 septembre la première édition de la Journée internationale du Pardon.

« Sans pardon, il n’y a pas d’avenir », disait Desmond Tutu, évêque sud-africain et prix Nobel de la paix. Parce que le pardon est ce qui permet au cœur de guérir, de se soulager de son fardeau de rancune, de ressentiment, de colère, de chagrin ou de haine, et de retrouver sa pleine capacité à aimer.

La Journée Internationale du Pardon est un événement universel qui invite à vivre une expérience transformatrice : se débarrasser des rancœurs et amertumes toxiques que nous nourrissons tous les uns envers les autres. « Cette journée a l’ambition de s’affranchir des cloisonnements afin d’œuvrer ensemble à l’essentiel : créer plus de fraternité entre les hommes et les femmes, quelles que soient leurs origines, leurs nationalités ou leurs croyances », explique l’initiateur de l’Association française Pardon International (API), Olivier Clerc.

A travers cette journée, des conférences, ateliers, expositions, projections des films documentaires et bien d’autres évènements seront organisée un peu partout dans le monde.

Au Tchad, la célébration de cette journée pourrait aider à mieux véhiculer les messages de cohabitation pacifique, de paix tant prônés par les associations de la société civile, les politiques etc.  

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :