Journée internationale de la paix : Ban Ki-moon appelle à investir dans l'éducation

NEW YORK (Nations unies), 18 septembre (Xinhua) — Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a lancé mercredi un appel à investir dans l’éducation, qui, selon lui, est “vitale ” pour favoriser une citoyenneté mondiale et construire des socitétés pacifiques.

“Chaque fille et garçon mérite de recevoir une éducation de qualité et de cultiver les valeurs qui les aideront à devenir des citoyens du monde dans des communautés tolérantes respectueuses de la diversité”, a déclaré Ban Ki-moon avant de faire sonner la cloche de la paix au siège de l’ONU à New York, pour marquer la Journée internationale de la paix.

Offerte par le Japon et installée dans un jardin du siège de l’ONU, cette cloche sonne, depuis 1981, après la proclamation, par l’Assemblée générale, du 21 septembre comme Journée internationale de la paix. Le thème retenu cette année est celui de “L’éducation pour la paix”.

Il y a actuellement 57 millions d’enfants dans le monde qui n’ont pas accès à l’éducation et des millions d’autres qui ont besoin d’une meilleure scolarisation. M. Ban a rappelé les paroles de Malala Yousafzai, l’étudiante pakistanaises que les Taliban ont tenté d’assassiner parce qu’elle militait en faveur du droit à l’éducation lorsqu’elle s’est rendue à l’ONU en juin : “Un enseignant, un livre, un stylo, peuvent changer le monde”.

Dans son allocution faite pour marquer la Journée internationale de la paix, M. Ban a également souligné la nécessité de trouver des solutions aux conflits actuels et en particulier à la crise prolongée en Syrie, qui a fait plus de 100.000 morts et contraint au déplacement des millions de personnes.

“La Journée internationale de la paix est un moment propice à la réflexion – un jour où nous réaffirmons notre croyance en la non-violence et appelons à un cessez-le-feu mondial”, a déclaré le patron de l’ONU.

Les gouvernements et les partenaires de développement oeuvrent pour scolariser tous les enfants et les préparer à la vie du 21e siècle. “Mais nous devons faire plus – beaucoup plus”, a dit M. Ban.

Prenant également la parole lors de la cérémonie de ce mercredi matin, le président de la 68ème Assemblée générale, John Ashe, a déclaré que la Journée internationale de la paix devait être l’occasion pour les pays de prendre du recul et de mettre fin aux hostilités.

“A l’écoute de ce son de cloche, rappelons-nous que l’éducation ouvre la voie à la croissance et au développement des citoyens et des sociétés. L’éducation enseigne l’importance de la paix et s’impose comme un moyen préventif de combattre la guerre et le conflit”, a-t-il dit.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :