Economie : déclin des cours du pétrole

KOWEÏT (awp/afp) – Le Koweït a appelé dimanche à des consultations avec les autres membres de l’Opep pour contenir “la forte baisse” des prix du brut et prendre les mesures nécessaires pour stabiliser le marché pétrolier.

Les 12 membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui assurent le tiers de la production mondiale de brut, doivent se réunir le 27 novembre à Vienne alors que les prix du pétrole ont touché un plus bas en quatre ans.

L’appel du Koweït, rapporté par l’agence officielle Kuna, a été lancé après une réunion conjointe du Conseil des ministres et du Conseil supérieur du pétrole, la plus haute autorité énergétique de ce pays pétrolier du Golfe, que préside le Premier ministre, cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah.

La réunion a passé en revue “les mesures nécessaires qui doivent être prises” pour enrayer le déclin des cours, a ajouté Kuna, citant “des consultations avec les membres de l’Opep pour discuter des meilleurs moyens de soutenir les prix du brut et défendre les intérêts de toutes les parties”.

Les responsables koweïtiens n’ont pas évoqué de changement dans la production de Opep, qui dépasse de 600.000 barils par jour (bj) son plafond de 30 millions de barils par jour (mbj).

Le prix du baril de brut koweïtien a perdu plus de 37 dollars après un pic à 109 dollars en juin. Vendredi, il a terminé à 71,40 dollars le baril.

Selon des statistiques du ministère koweïtien des Finances publiées dimanche, les recettes publiques ont reculé de 4,4% au premier semestre de l’année fiscale, commencée en avril, en raison de la dégringolade des cours du brut, dont l’émirat tire 94% de ses revenus.

afp/rp

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :