“Continuons à travailler ensemble pour vaincre la pandémie et bâtir un avenir meilleur” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

“Continuons à travailler ensemble pour vaincre la pandémie et bâtir un avenir meilleur” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

NEW YORK (Nations Unies), 15 septembre - Tijjani Muhammad-Bande, président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré la session annuelle close mardi, et a passé le relais au prochain président de l'assemblée, Volkan Bozkir.
 
"L'émergence du nouveau coronavirus a montré que nous devons continuer à approfondir la coopération multilatérale dans le secteur de la santé, comme dans d'autres domaines, et mettre en œuvre les engagements de nos chefs d'Etat et de gouvernement pour intensifier les efforts nationaux et mondiaux afin de construire un monde plus sain pour tous", a indiqué M. Muhammad-Bande lors de la session de clôture. 
"Il est important qu'en y parvenant, nous continuions à approfondir la coopération afin de garantir que, malgré les défis posés par le COVID-19, nous atteindrons l'objectif et la cible que nous nous sommes fixés pour (l'Agenda) 2030."
 
Il a souligné l'importance de l'Assemblée générale, l'organe le plus représentatif des Nations Unies. "Nous ne pouvons pas sous-estimer l'importance de cette assemblée, qui est fondée sur l'égalité des voix et des votes. Ses résolutions reflètent les aspirations de l'humanité, en contribuant au développement normatif du droit international, avec des ramifications profondes sur un large éventail de questions pour les individus et les Etats."
 
"C'est un moment de réflexion sur notre planète et notre avenir communs. L'heure est à l'action, à l'ambition, à l'égalité, à l'inclusion et au partenariat", a-t-il affirmé, mettant l'accent sur l'importance d'engager et de responsabiliser les jeunes ainsi que les groupes sous-représentés tels que les femmes et les personnes handicapées.
 
Il y a soixante-quinze ans, les fondateurs des Nations Unies n'ont pas laissé le cynisme l'emporter. Il ne doit pas prévaloir maintenant, a-t-il dit. Pour y parvenir, "nous devons continuer à définir nos actions de manière réfléchie et tenir notre promesse de ne laisser personne derrière, même en cas de désaccord (...) Nous devons pratiquer l'empathie et choisir l'unité plutôt que la discorde".
 
Dans ses remarques, le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a noté que la 74e session de l'Assemblée générale ne ressemblait à aucune autre au cours des 75 dernières années, en raison du COVID-19.
 
"Les sept derniers mois ont été extrêmement difficiles pour les personnes que nous servons, et pour beaucoup d'entre nous, personnellement et professionnellement. La pandémie de COVID-19 a fait ravage dans nos vies et nos communautés. Nous sommes tous confrontés à un niveau élevé d'incertitude. En ce moment, nous sommes encore en plein brouillard. L'ampleur de la pandémie, son impact socioéconomique et son interaction avec d'autres défis et grandes tendances mondiales sont inconnus. Notre seul espoir est de réagir avec unité et solidarité, tout en soutenant les plus vulnérables."
 
Il a affirmé que cela avait été un privilège de travailler avec l'Assemblée générale, une plateforme commune pour le consensus et l'action internationaux, pendant ces jours difficiles sous la direction de M. Muhammad-Bande.
 
La direction compétente de ce dernier a permis à l'Assemblée générale d'adopter de nouvelles méthodes de travail pour poursuivre ses travaux sans heurts, a-t-il estimé. "Sur une note personnelle, je voudrais remercier le professeur Muhammad-Bande pour son approche sage, déterminée et sereine de ces défis imprévus, et son excellent jugement sous la pression. Je salue la patience et le soutien dont il a fait preuve en ces temps sans précédent."
 
L'introduction en mars de nouvelles procédures de prise de décision a permis à l'Assemblée générale d'adopter des résolutions et des décisions sans avoir à se réunir en personne. Plus de 70 résolutions et décisions ont été adoptées de cette manière, a-t-il observé.
 
La 74e session de l'Assemblée générale a également supervisé les élections au Conseil de sécurité et au Conseil économique et social, ainsi que les négociations intergouvernementales fructueuses sur la déclaration pour la commémoration du 75e anniversaire des Nations Unies, et sur une résolution unanime concernant la réponse au COVID-19, selon M. Guterres.
 
"Le monde considère les Nations Unies comme le forum indispensable pour la coopération internationale sur les défis mondiaux. Continuons à travailler ensemble pour vaincre la pandémie et bâtir un avenir meilleur", a recommandé le chef de l'ONU.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :