Burkina Faso : l’ex-président Blaise Compaoré visé par un mandat d’arrêt international

OUAGADOUGOU, 21 décembre (Xinhua) — L’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré est visé par un mandat d’arrêt international, dans le cadre du dossier de l’assassinat en 1987 du feu président Thomas Sankara, lors d’un coup d’Etat qui a porté M. Compaoré au pouvoir, a-t-on appris lundi de sources judiciaires.

Selon des sources judiciaires, ce mandat d’arrêt international contre M. Compaoré qui est en exil depuis sa chute en fin octobre 2014 en Côte d’Ivoire, remonte depuis début décembre dernier,

En mai dernier, la justice militaire avait procédé à l’ouverture de la présumée tombe du père de la révolution burkinabè afin de déterminer les causes réelles de sa disparition et d’identifier sa dépouille.

Les premiers résultats avaient indiqué que le présumé corps de Sankara avait été criblé de balles.

Le général Gilbert Diendéré, ancien bras droit de Blaise Compaoré et auteur du putsch avorté de mi-septembre dernier, a été inculpé par la Justice pour complicité dans l’assassinat de Sankara.

Il est soupçonné d’avoir conduit le commando qui a assassiné au soir du 15 octobre 1987, le capitaine Sankara.

Selon l’un des avocats des ayants droits, les analyses pratiquées sur la dépouille du président Thomas Sankara, n’ont pas permis de déterminer son ADN au regard de l'”état des restes”, ajoutant tout de même que ces résultats seront livrés mercredi.

Une dizaine de militaires de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), figurent parmi les mis en cause dans ce dossier Thomas Sankara.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :