mardi 29 novembre 2022

28 septembre, Journée internationale d’accès universel à l’information

La Journée internationale de l’accès universel à l’information, célébrée chaque 28 septembre, a pour mission principale la défense de la liberté d’information.

La journée internationale d’accès à l’information de cette année est couplée à la Conférence Internationale sur l’Accès Universel à l’Information 2022 qui a pour thème : ” Intelligence Artificielle, e-Gouvernement et Accès à l’Information “.

Depuis 2015, la journée internationale de l’accès universel à l’information est célébrée le 28 septembre. Cette journée, créée par la Conférence générale de l’UNESCO en 2015, vise à promouvoir chaque année la liberté d’expression et de la presse et le droit à une information libre et fiable par le biais de différentes enceintes institutionnelles et d’actions conjointes avec des acteurs de la société civile.

Le 17 novembre 2015, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a proclamé le 28 septembre Journée internationale de l’accès universel à l’information. Considérant que plusieurs organisations de la société civile et instances gouvernementales à travers le monde ont déjà adopté cette célébration, l’Assemblée générale des Nations Unies a également adopté, dans sa résolution 74/5 du 15 octobre 2019, le 28 septembre comme Journée internationale de l’accès universel à l’information.

L’UNESCO et ses programmes intergouvernementaux – le Programme international pour le développement de la communication et le Programme Information pour tous – offrent une plate-forme et un cadre à toutes les parties prenantes pour participer aux discussions internationales sur les politiques et les lignes directrices dans le domaine de l’accès à l’information. Les deux programmes favorisent également un environnement positif pour que l’accès à l’information puisse s’épanouir grâce à l’élaboration de projets visant à renforcer la science ouverte, le multilinguisme, les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour les personnes handicapées et marginalisées, et la maîtrise des médias et de l’information.

La constitution du Tchad garantit la liberté d’expression et de la presse. Ces libertés, cependant, sont souvent limitées, et il existe un danger continuel contre les individus qui critiquent le gouvernement. Les journalistes, blogueurs et autres critiques risquent d’être poursuivis et emprisonnés.

Laisser un commentaire

économie

Média : des journalistes échangent autour d’une “presse libre pour une transition apaisée”

A l'occasion du 13e anniversaire du journal Tchad Alyom, une conférence-débat placée sous le thème "presse libre pour une transition apaisée"...

Médias : le journal Tchad Alyom célèbre son 13eme anniversaire

A l'occasion du 13ème anniversaire du journal Tchad Alyom, son directeur de publication, Bienvenu Nganan, a fait une communication ce vendredi, 25...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité