Publié le 05-12-2022

Par un communiqué, l’Association des Enseignants Vacataires du Supérieur du Tchad (AEVST) tient à informer le ministre de la Fonction publique et du Dialogue social et le responsable de la Commission en charge de l’intégration de 5 000 diplômés en 2022, que ses membres sont sur le terrain depuis une décennie sans être intégrés jusqu’à présent.

L’association indique que ses membres qui travaillent dans les conditions déplorables ne sont pas pris en compte par l’intégration. “Tenant compte de cela, les Enseignants Vacataires du Supérieur non intégrés rappellent vivement aux plus hautes autorités que leur sacrifice, leur expérience dans l’enseignement leur vaut un statut particulier”, informe-t-elle.

Cette dernière demande à être favorisée à la prochaine sortie des arrêtés d’intégration ministériel et que leurs dossiers soit pris en compte par le ministère de l’Enseignement supérieur transmis au ministère de la Fonction publique.