mardi 31 janvier 2023

Inscription à l’université de N’Djaména : un chemin de croix

Entamé le 16 novembre, le recrutement à l’université de N’Djamena draine un nombre important de bacheliers. Problème : par manque de place, à 9 jours de la date de clôture, certains aspirants étudiants sont déçus.

Comparé aux premiers jours du recrutement, l’engouement a, baissé d’un cran. Les bousculades à l’entrée de la présidence de l’université de N’Djamena ne sont pas observées.

Si, d’une part, cela s’explique par le recrutement de certains candidats dans la plus grande université du pays ; d’autre part, cela met en lumière la faible capacité d’accueil de cette université.

A la dernière session, Kebzabo a obtenu son baccalauréat scientifique (D). Après cinq jours d’attente, il a pu se mettre dans le rang, le lundi. Son espoir de s’inscrire, au département de biologie, sera vite douché. ‘’J’ai quitté la maison à 3h et je suis arrivé à 5h. Arrivé près de leur guichet, on nous dit que c’est déjà clôturé. Qu’on attende jusqu’à nouvel ordre. C’est malhonnête leur organisation ‘’, s’emporte-t-il.

Jean est venu ”guetter” une possibilité d’inscrire son petit-frère au département des sciences et techniques de l’information et de la communication (STIC). Son constat est aussi amer. ‘’Il y a beaucoup de difficultés. Il y a des étudiants qui viennent à 3h, 4h. Et c’est jusqu’à 9 h que l’administration s’ouvre. Il est dit que la clôture est pour le 15 décembre. Mais, bien avant, il y a la clôture de certaines filières comme la communication. Même l’administration, la psychologie. Peut-être qu’on va l’inscrire dans un institut ‘’, envisage-t-il.

Auprès de lui, une jeune bachelière, assise à même le sol, croit à sa ‘’chance’’ en STIC. Comment ? ‘’On attend de voir s’ils peuvent nous recruter’’, dit-elle. Contrairement à ces bacheliers ‘’malheureux’’, Salomon a, presqu’arraché son inscription au département d’anglais. Ce qui lui fait oublier sa longue attente. Dans un long rang, il n’attend qu’à se faire enrôler et avoir sa matricule d’étudiant.

Pour le moment, l’on ne sait combien de nouveaux étudiants, chaque département est en mesure d’accueillir. Le président de l’université de N’Djamena n’a pas réagi à notre sollicitation.

Ce qui est sûr, nous ne sommes que, dans la plupart des départements, au début du second semestre de l’année académique 2021-2022. Et la prochaine rentrée sera lancée, comme d’habitude, avec un grand retard.

Laisser un commentaire

économie

Logone Occidental : La ligue départementale de football du Lac Wey lance la saison 2023-2024

La ligue départementale de football de Lac Wey, province du Logone Occidental, a lancé la saison sportive 2023-2024, le dimanche 29 janvier 2023, au...

Moyen-Chari : un comité d’organisation du championnat de football de première division de la ligue départementale du Bahr Kôh mis sur pied

Un comité d’organisation et de gestion du championnat de football de première division de la ligue du département de Bahr Kôh est mis sur...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1101 votes · 1102 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité