mercredi 1 décembre 2021

Ephéméride : comment Lol est devenu chef de l’Etat le 29 avril 1979

L’ancien président de la République, feu Lol Mahamat Choua a été désigné président du Gouvernement d’union nationale de transition (GUNT), le 29 avril 1979. Aujourd’hui 29 avril 2021, cela fait 42 ans. En tout, Lol dirigera le pays pendant quatre mois (avril-août 1979).

Pendant la période de troubles ayant débuté en février 1979, le pouvoir exécutif était quasi-inexistant. Les quatre tendances rebelles présentes dans la capitale N’Djaména se sont retrouvées à Kano au Nigéria pour une conférence en mars. A l’issue de cette rencontre, le président Félix Malloum et son Premier ministre Hissène Habré, ont été poussés à la démission. Au retour à N’Djaména, les quatre tendances forment le conseil d’Etat dirigé par Goukouni Weddeye. Mais, malheureusement, ce gouvernement ne sera pas reconnu sur le plan international, ni africain.

C’est pourquoi une deuxième conférence a été convoquée en avril à l’issue de laquelle un gouvernement d’union devait être mis en place. Ainsi, de retour au pays, les différentes tendances, décidèrent de former ce gouvernement. Qui doit le diriger ?

Un consensus devrait se dégager pour désigner le chef du gouvernement. Mais, les principaux challengers ne tombent pas d’accord. Il faudrait trouver le juste milieu, un homme de consensus. La personne indiquée était Lol Mahamat Choua. Aucune tergiversation sur sa personne lorsqu’il a été désigné pour former une équipe gouvernementale.

Le 29 avril 1979, Lol Mahamat Choua devient alors le président du premier gouvernement d’union nationale de transition (GUNT), chef de l’Etat. Il a pour vice-président le général Négué Djogo. Son gouvernement est composé de trente membres dont 20 ministres et huit secrétaires d’Etat. Les principaux belligérants y sont présents : Hissène Habré (ministre d’Etat, chargé de la Défense), Goukouni Weddeye (ministre d’Etat, chargé de l’Intérieur), Mahamat Saleh Ahmat (Finances), Acheikh Ibn Oumar (SGG adjoint).

Cependant, comment Lol, qui n’était pas un seigneur de guerre, qui ne dirige aucune tendance rebelle est devenu président de la République, chef de l’Etat ?

En effet, lors d’un colloque organisé à N’Djaména, Lol Mahamat Choua avait retracé, en quelques lignes, comment il a été désigné chef du premier GUNT. Après la deuxième conférence de Kano, il fallait former un gouvernement.

« Nous nous sommes retrouvés au palais du gouvernement pour désigner un président et un vice-président. Goukouni ayant déjà été président du conseil d’Etat devrait donc cesser ses fonctions. Nos nous sommes retrouvés. J’ai fait des propositions de noms. Puis nous nous sommes concertés. Goukouni n’avait pas l’air de vouloir désigner quelqu’un. Finalement, il n’a pas eu d’autres propositions. J’ai demandé : “Mais qui est candidat au poste de président ?”. Alors les gens se sont regardés. J’ai taquiné le groupe, mais tous ces bruits viennent de Habré. On va le désigner. On va voir de quoi il est capable. Habré a dit : “Non, non, non!”. Il ne veut pas de cela parce qu’il sait qu’il n’aura pas l’appui de Goukouni, moins encore de celui des autres chefs de tendances. Il reste donc deux tendances en lice dans cette affaire. Alors Idriss Adoum Moustapha, président du Mplt a dit : “Moi je suis candidat”. Brahim Youssouf, un collaborateur de Goukouni a répondu que mais toi Idriss, tu ne sais pas grand-chose. Tu ne peux pas être à la tête d’un pays. Dans ce cas, dit Idriss, si vous pensez que je ne peux pas assumer une telle fonction, je laisse ma place à Lol, il est candidat. Hissène Habré a saisi l’occasion. Il a dit, j’appuie la candidature de Lol. Puis a ajouté à l’endroit de Djogo, tu es d’accord, Djogo a dit je ne vois pas d’inconvénient. Goukouni, je ne vois pas d’inconvénient. C’est comme ça que j’ai été désigné et on m’a demandé de former le gouvernement. C’est aussi simple que ça ».

En termes de représentativité, les tendances présentes dans le gouvernement Lol sont les Fat, les Fan, le Frolinat tendance Goukouni, le Frolinat fondamental, Volcan, le MPLT dont était membre le président du GUNT lui-même. La première chose qui se dégage de la physionomie du gouvernement Lol, est que deux hommes forts se partagent les postes clés : la Défense et l’Intérieur, Habré et Goukouni.

Le désaccord entre chefs rebelles étant toujours vivace, une conférence sera convoquée à Lagos au Nigéria. Après cette rencontre le gouvernement Lol présentera sa démission. Ainsi, Lol aura dirigé le pays du 29 avril au 29 août 1979.   

Laisser un commentaire

économie

Le grand marché de N’Djamena plongé dans le noir

Le marché central de N’Djamena est dans le noir depuis presque deux semaines. Ce, pour cause des factures impayées à la Société nationale d'électricité...

La journée de la liberté et de la démocratie commémorée par un défilé militaire à N’Djamena

La journée de la liberté et de la démocratie est commémorée ce mercredi 1er décembre. Une cérémonie de prise d'armes a organisée à cet...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
541 votes · 542 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité