Le médiateur désigné par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi, a entamé jeudi sa médiation par une rencontre d’échange avec les leaders des principaux partis politiques guinéens, a constaté un correspondant de Xinhua à Conakry.

Pendant plus de trois heures, M. Yayi et les leaders des partis politiques dont le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG, ex-parti au pouvoir), l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, deuxième force politique) et l’Union des forces républicaines (UFR, troisième force politique) ont échangé sur la durée et la conduite de la transition en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel.

Après cette rencontre à huis clos, le porte-parole des leaders politiques Kiridi Bangoura, responsable du RPG, a affirmé que la concertation s’était bien passée dans une parfaite convivialité.

“Nous avons été reçus par le président Boni Yayi qui nous a accordé suffisamment de temps pour évoquer avec lui les éléments constitutifs qui peuvent permettre enfin à la Guinée de commencer la mise en œuvre d’une transition apaisée et inclusive”, a expliqué M. Bangoura.

Selon lui, les discussions étaient axées sur les méthodes globales de mise en place du cadre de dialogue et les sujets qui devraient faire l’objet du dialogue avec le gouvernement de transition.

“Nous avons pris l’engagement avec le médiateur que les éléments de discussion que nous avons eus avec lui et les prochaines étapes restent à sa discrétion, pour les autorités de la place et pour les chefs d’Etat de la CEDEAO”, a conclu le porte-parole.

Le médiateur de la CEDEAO pour la Guinée va poursuivre les concertations avec d’autres acteurs de la transition comme le Conseil national de la transition (CNT, organe législatif) et des acteurs de la société civile ainsi que les membres du corps diplomatique.