Le ministre gabonais des Eaux et Forêts, de la Mer et de l’Environnement, Lee White, a procédé mercredi à Libreville, capitale du Gabon, à l’ouverture du “One forest summit”, une rencontre internationale axée sur la protection des forêts du bassin du Congo, l’Amazonie et des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est.

Le sommet a démarré mercredi par le segment consacré aux travaux des ministres chargés de préparer les dossiers à soumettre à la réunion des chefs d’Etat qui aura lieu au palais présidentiel gabonais.

Une dizaine de chefs d’Etat sont attendus à Libreville pour participer à ce sommet co-organisé par la France et le Gabon.

Le ministre gabonais a noté que le taux de déforestation dans son pays était très faible. Lee White a souligné la nécessité de fournir des compensations aux pays qui préservent mieux les forêts au profit de l’humanité.