Considérée comme une danse royale et exécutée par un nombre pair, la province du Sila met au devant sa danse Richatte (danse à l’éventail) pour impressionner le jury de la quatrième édition du festival Dary.

Des ovations et cris. La province du Sila a été appréciée par le public lors de la présentation de ses danses folkloriques le 29 décembre dernier. « Je ne peux pas me glorifier mais je pense que nous sommes les premiers. Pourquoi parce que Sila c’est un peu spécifique. Au Tchad, vous pourrez trouver toutes les danses mais pas comme les danses qu’on a présentées » se réjouit le chef de canton du Goz-Beïda centre, Issa Moussa représentant le sultan et la province du Sila.

Le Sila a impressionné les festivaliers avec trois danses traditionnelles notamment Richatte (danse à l’éventail), Kourmagne et Mandougna.

Si la danse Kourmagne (danse des la communauté Ouaddaï du nord) n’a pas recueillis des applaudissements, la danse Richatte a été accueillie avec enthousiasme par le public. Exécutée par des hommes habillés en tricolore, Richatte représente toute la communauté du sila. « La danse Richatte est une danse qu’on exécute qu’à l’arrivée des hôtes, le président, le sultan et autres. Elle est typiquement royale », a expliqué le chef de canton.

La richatte est dansée toujours par un nombre pair: 24, 18 ou 12. Un nombre qui symbolisait certaines organisations traditionnelles à l’époque. À la quatrième édition du festival Dary, 12 jeunes hommes ont esquissé les pas de cette danse. « Ces danseurs, c’est le sultan où chef de canton central qui peut les faire déplacer, car la tradition exige cela ».

Le Chef de canton de Goz-Beida centre, Issa Moussa. Ph. Serge Djimodoum, décembre 2022/N’Djamena

Plusieurs personnes issues de la province du Sila y compris le chef de canton ignorent la provenance de ladite danse. « Cette danse date de très longtemps, même certains de nos parents ne savent pas la provenance », disent-ils. À côté de la Richatte, l’on a assisté également à la présentation de la danse Mandougna, une danse réservée aux vieilles mamans. Elle s’exécute avec de grands boubous, mais compte tenu de l’évolution du temps les jeunes s’y intégrent. Cette danse était dansée autrefois par des princes et princesses.

Le Sila fait partie des 23 régions du Tchad dont le chef-lieu est Goz_beida. La province est située au sud-ouest du pays et est frontalière avec le Soudan et la République centrafricaine. Elle est habitée par plusieurs ethnies et regroupe 6 départements dont Kimiti, Koukou-anguarana,Tissi et Adé.

Djimhodoum Serge et Zara Sakawa Abba-mei