Pour une histoire de reliquat : un agent de l’ASECNA trouve la mort

0
1446
Crédit photo : journal Le Sahel

Allamine, un employé de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA), a trouvé la mort suite à une bagarre contre trois gaillards dans un bar au quartier Ambatta, dans le 7ème arrondissement de la commune de N’Djaména.

Les faits se sont déroulés le dimanche 17 octobre 2021, aux environs de 19 heures, au quartier Ambatta, dans le 7ème arrondissement municipal de la capitale. Ce jour-là, Allamine, un employé de l’ASECNA, habitant le quartier Farcha dans le 1er arrondissement, a amené sa femme à une réunion de cotisation au quartier Ambatta. En attendant que sa femme ne finisse avec la réunion, il profite de ce temps libre pour s’offrir une bière dans un bar non loin du lieu de la réunion.

Quelques minutes plus tard, ses amis habitant le même quartier le rejoignent. La bière coule à flots jusqu’à 18 heures. Cependant, ses amis quittent la table pour leur domicile et demandent à Allamine de rentrer aussi puisqu’il habite très loin et que le quartier Ambatta est reconnu pour l’insécurité qui y règne et pour des agressions à main armée. Pendant ce temps, sa femme qui se trouve à la réunion l’appelle pour lui dire que la réunion va se prolonger encore quelques minutes donc qu’il patiente le temps pour elle de finir.

Entre-temps, Allamine continue à vider des bouteilles de bière sur place. En voulant quitter, il revendique le reste de son argent avec la servante qui est par ailleurs la propriétaire du coin. Celle-ci dit qu’elle n’a pas la monnaie et lui tend un avoir. Allamine refuse de prendre le papier. “J’habite loin et c’est parce que, j’attends une personne que je suis venu prendre un pot ici. Je ne pense pas revenir boire encore ici”, explique le client à la tenancière du bar.

Le début de ce qui conduit à la mort

Une altercation survient entre les deux personnes. Le ton monte au fil des minutes. Trois autres clients présents sur le lieu interviennent mais plutôt en faveur de la dame.

Après échanges de mots violents, les trois jeunes hommes sautent sur Allamine et le tabassent copieusement puis le projettent dans une rigole. Dans sa chute, la victime s’est fracturé la cuisse. Conduit d’urgence à l’hôpital de la Renaissance pour des soins. Il succombe deux jours après suite à ses blessures.

La servante a été appréhendée par les éléments du Commissariat du 7ème arrondissement. L’un des trois boxeurs a été arrêté dans le même commissariat en attendant leur transfert au parquet. Les deux autres courent encore pour le moment.

Source : journal Le Sahel

Laisser un commentaire