Faits-divers : un militaire tue trois femmes par inadvertance dans le Batha

Faits-divers : un militaire tue trois femmes par inadvertance dans le Batha

L’accueil triomphal d’un chef de canton dans le Batha a tourné au drame. Un élément de son escorte a tué trois femmes par mauvaise manipulation de son arme. 

Un élément de la GNNT (garde nomade nationale du Tchad) a tué le 27 février trois femmes et blessé gravement une fillette transférée d’urgence sur N’Djamena. Les faits se sont déroulés au village Dogo, dans le département de Fitri, dans la province du Batha au centre du pays.

En effet, ces femmes étaient sorties nombreuses pour accueillir le nouveau chef de canton de la localité nouvellement intronisé. L’élément de la GNNT qui a assuré la sécurité du notable, sous l’effet des youyous et de l’adrénaline se mit à tirer en l’air.

Mauvaise manipulation d’arme ? Sans contrôler ses tirs, l’homme en treillis touche mortellement trois femmes. La première Fatimé Adoum une balle à la tête, la seconde Mariam N’Guissi à la hanche et la dernière Zara Oumar Daoud blessée à la jambe décède au cours de son évacuation.  La fête tourne au drame, plongeant le village dans le deuil.

L’élément de la GNNT a été mis aux arrêts. Il est mis aussitôt à la disposition du juge de paix, d’Amdjaména Bilala. Les autorités locales assurent que, c’est sur leur autorisation que le chef de canton de Djorto s’est fait accompagner par un gendarme et l’élément de la GNNT auteur du drame, pour une tournée.

Un commentaire

  1. Alert-info sur le Tchad et l'Afrique. 04/03/2019 - Le Tchadanthropus-tribune
    4 mars 2019 at 19 h 58 min Répondre

    […] : Macka Cherif, la seule femme ingénieure en Génie biomédicale***Un militaire tue trois femmes par inadvertance dans le Batha***Le parti politique PLD accuse Idriss Déby d’attiser la haine entre citoyens dans la ville […]

Laisser un commentaire