ENQUÊTE : qui a assassiné Ahmat Fraicheur ?

ENQUÊTE : qui a assassiné Ahmat Fraicheur ?

SOCIETE – Ahmat Fraicheur, un jeune homme, la vingtaine, ayant fait son coming out et s’être affiché ouvertement sur les réseaux comme gay a été retrouvé mort à son domicile le 31 décembre 2019.

Il s’est fait découvrir sur les réseaux sociaux en février 2019. Ahmat Fraicheur dit Casanova, c’est de lui qu’il s’agit. Les internautes tchadiens ont fait sa découverte dans une vidéo où il invitait le public à sa soirée dansante au Bar Kiroukou. Le jeune homme affirmait être gay et l’assumait ouvertement. Cette déclaration a fait rire plus d’un Tchadien et la vidéo a fait le buzz sur la toile. Ahmat Fraicheur a commencé par animer les réseaux sociaux avec ses vidéos dans lesquelles il lançait des piques aux artistes et commentait l’actualité. Ce qui n’étaient pas du goût de tout le monde, de nombreux Tchadiens ne l’appréciaient pas et n’hésitaient pas à le dire. Le 31 décembre 2019, Ahmat Fraicheur est retrouvé mort dans sa chambre.

Que s’est-il passé réellement ?

Le corps sans vie d’Ahmat Fraicheur a été retrouvé le 31 décembre 2019 vers 20 heures. Son corps était déjà en état de décomposition avancée, selon des sources policières. «  Il a été poignardé au ventre », nous fait savoir la source policière. Ahmat Fraicheur a été assassiné dans la nuit du 30 décembre 2019. Ses bourreaux ont fermé la porte à clé sur son corps inerte et sont partis. Toute la journée du 31 décembre 2019, la porte de la chambre du jeune homme est restée fermée jusqu’au soir. Sa voisine inquiète a appelé la Police pour forcer la porte. Son corps sans vie est retrouvé. Après constat, le procureur de la République consulté à domicile a ordonné la levée du corps pour la morgue.

Aucune enquête n’est ouverte

Contactée par Tchadinfos.com, la Police dit n’avoir pas ouvert une enquête. « Le corps d’Ahmat Fraicheur a été retiré tard dans la nuit du 31 décembre par sa famille alors que la Police a prévu de venir tôt le matin du 1er janvier 2020 pour commencer l’enquête », nous fait-on savoir.

Le corps d’Ahmat Fraicheur a été déposé vers 21h à la morgue de l’Hôpital Général de Référence Nationale par la police, puis a été retiré par des tierces personne déclarés comme membres de sa famille autour de 23h le même jour.

Il a été enterré le matin du 1er janvier 2020 au cimetière de Lamadji dans l’anonymat et la discrétion, nous convie un de ses proches.

Victime de ses chantages ?

Ahmat Fraicheur, selon des informations concordantes, a menacé quelques mois plus tôt de dévoiler les noms de tous ses amants sur les réseaux sociaux. Cette menace lui a valu quelques mois d’exil au Cameroun. Ces menaces lui ont-elles coutée la vie ? La question reste sans réponse.

Tout ce que l’on sait, le jeune homme avait de bonnes relations avec plusieurs cadres de l’administration tchadienne. Il a fait arrêter et enfermer plusieurs jeunes qui lui pourrissaient la vie.

Au Tchad, les textes interdisent l’homosexualité. Paradoxalement le pays a ratifié plusieurs instruments affirmant que la  vie humaine est sacrée. L’on est en passe de s’interroger, pourquoi les autorités n’ouvrent pas une enquête sur son meurtre ? Saura-t-on un jour qui l’a tué?

Sur les réseaux sociaux le débat fait rage, plusieurs voix se sont levées pour dénoncer son assasinat. D’aucuns trouvent que c’est bien fait pour lui, d’autres estiment que son mode de vie ne justifie pas qu’on lui ôte la vie.

Laisser un commentaire