Fait divers : un homme enceinte la fiancée de son fils

0
2522

Coureur de jupon, un homme finit par écarter les jambes de sa belle-fille.

Fréderic, la quarantaine dépassée, vivait sous le même toit que son unique fils Jean, depuis plus de 5 ans. A cause de ses aventures libidinales, la femme de Fréderic l’avait quitté. Vivant une vie de célibataire, toutes les jeunes filles de son quartier ayant aux formes généreuses, ne peuvent passer sans provoquer en lui une excitation. Sa vie de débauche le conduit à sauter de fille en fille et à tirer sur toutes celles qui acceptent sa proposition. Les filles l’appellent « oiseau migrateur ».

Jean, connaissant bien le comportement de son père, a préféré présenter sa fiancée à son père pour éviter qu’elle ne soit sa prochaine proie. Mais c’est sans compter avec les idées que son père se faisait derrière la tête.

A la vue de sa future belle-fille, Frédéric n’a pas pu se maitriser. Il ne passe pas un seul jour où il ne demande pas des nouvelles de la jeune fille. Ignorant tout de ce qui se trame, Jean pense que c’est par amour pour sa belle-fille que son père demande de ses nouvelles. Un jour, Nana, la copine de Jean, décide d’aller lui rendre visite. Malheureusement, son « chaud lapin » était absent de la maison. Seul, son beau-père, à la libido facile était présent. A sa vue, celui-ci commence à se manger les lèvres.

L’accueil réservé spontanément à cette dernière était si chaleureux qu’elle ne pouvait que s’emporter. En bon sophiste, Frédéric se met à « draguer » sa belle-fille qui ne pourrait résister à ses avances. Très vite, ils se rendent dans un restaurant-auberge. Après quelques verres de bière, ils se retrouvent dans une chambre. Depuis ce jour, le père et le fils sortent la même fille, jusqu’à ce que cette dernière tombe en enceinte de son beau-père.

Les parents de la jeune-fille, connaissant que c’est Jean qui est l’ami de leur fille, le convoquent pour la confirmation des faits. Mais celui-ci n’étant au courant de rien, nie les faits. Harcelée, Nana avoue que c’est le père Jean qui est l’auteur de la grossesse. Tout honteusement, Frédéric accepte de prendre Nana comme femme au grand dam de son fils Jean. Par mécontentement ou par rivalité on ne sait, Frédéric abandonne son père et déserte la maison.

Laisser un commentaire