Publié le 28-05-2023

Le président de l’Union des Démocrates pour le Développement (UDD) Dikbo Hubert a animé un point de presse le 27 mai 2023. Communication relative à l’annonce de la privatisation de la société nationale de ciment (Sonacim) et d’autres sujets d’actualité.

Pour Dikbo Hubert, le contexte économique international actuel ne prête pas aux initiatives tendant à déclencher des actions de privatisation. Au regard de ce climat, la privatisation en gestation de la Société nationale de ciment (Sonacim) ne passe pas pour l’UDD. Car, d’après les responsables de ce parti, c’est une privatisation opérée de manière anarchique, voire illégale.

“Face à cette manœuvre de mépris et de sabotage à l’égard d’une province meurtrie et orphelin par des mains invisibles et sous la bénédiction des cadres ressortissants à travers des sociétés-écrans , nous exigeons l’institution sans condition des 5 % des revenus pour le Mayo-Kebbi Ouest”, a exprimé le président de l’UDD, Dikbo Hubert. En outre, le parti exige la mise sur pied d’une commission tripartite pour statuer sur les clauses, tenants et aboutissants de cette action.

Abordant les sujets d’actualité, notamment la situation sécuritaire au Tchad, le président de l’UDD exprime son indignation. Depuis le début de la transition, il y a deux ans, indique-t-il, nous avons l’impression que les démons et vampires du sang ont érigé domicile au Tchad.

“L’UDD s’étonne d’autant plus que la partie méridionale du pays est considérée, à tort ou à raison, aujourd’hui comme une zone à démarcation rouge”, regrette Dikbo Hubert.

L’UDD en appelle au pardon de cœur, à la vraie réconciliation entre toutes les filles et tous les fils du Tchad et à la décrispation du climat social et politique pour que chaque citoyen se reconnaisse comme Tchadien dans son propre pays.