mardi 6 décembre 2022

Evénements d’Abéché : le collectif des avocats des victimes annonce qu’une plainte est en cours contre les « auteurs, les commanditaires et les complices »

Le collectif des avocats des victimes de la répression des manifestations d’Abéché, composé des maîtres Koudé Mbainaissem et Max Loalngar, a fait un point de presse ce samedi à N’Djamena. Il annonce une action en Justice contre les auteurs et commanditaires de cette répression.

« Une plainte est en cours contre les auteurs, les commanditaires et les complices de ce crime de masse qui n’est pas le premier du genre dans le milieu, depuis le règne de Déby père », annonce Me Koudé Mbainaissem au sujet des événements d’Abéché.

En effet, les 24 et 25 janvier dernier, des Abéchois, mécontents de l’annonce de l’intronisation du chef de canton Bani Halba créé en 2019 sont sortis dans les rues. La répression, selon le gouvernement a fait 14 morts et des dizaines de blessés.

Le collectif des avocats a dénombré, provisoirement, lors de ces « massacres sans pareil » treize morts dont il détient les certificats de décès, 85 blessés dont 16 dans des états critiques évacués à N’Djamena pour des soins et plus de 300 personnes arrêtées avant d’être libérées. Il a également recensé des matériels emportés à savoir plus de 6 millions d’argent en espèce, plus de 400 téléphones, près de 400 motos.

Pour les avocats, ces manifestations réprimées font suite à « la manipulation politico-administrative » dans la gestion des chefferies traditionnelles dans la province du Ouaddaï, mais également les conséquences de la politique selon laquelle, « il faut diviser pour mieux régner ».

Cette plainte se justifie, selon le collectif des ’avocats par le fait que « la paix véritable ne peut venir dans la région que lorsque les responsabilités des uns et des autres dans ces massacres seront situées au cours d’un procès libre, impartial et équitable, suivies des réparations justes des multiples préjudices causés aux différentes parties ».  

Laisser un commentaire

économie

Clément Abaïfouta quitte la direction de l’Association des victimes du régime de Habré

Lors du 3e congrès de l'Association des victimes des crimes et répressions du régime de Hissène Habré (AVCRHH), tenu ce 6 décembre, à la...

Tchad : la CNDH vulgarise ses rôles et missions auprès de quelques leaders de la commune du 10e arrondissement

La sous-commission Promotion des Droits de l'Homme et Libertés fondamentales de la Commission nationale des Droits de l'Homme (CNDH) ouvre une campagne de sensibilisation...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1037 votes · 1038 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité