L’association « Je respecte ma ville » évalue son parcours et se projette dans le futur

0
229

Quelques membres du bureau exécutif de l’association « Je respecte ma ville » ont animé une conférence de presse ce vendredi au siège de ladite association au quartier Walia Hadjaraï dans le 9ème arrondissement. Une sortie médiatique axée sur le bilan et les perspectives de l’association.

Reconnue officiellement en février 2020, l’association « Je respecte ma ville » soufflera bientôt sa deuxième bougie. Jetant un œil dans le rétroviseur, ses responsables ont détaillé les actions posées. Il s’agit des émissions interactives, des séances de sensibilisation dans les établissements scolaires sur la citoyenneté (questions d’éveil de conscience de la jeunesse, du vivre-ensemble) et la protection de l’environnement, des journées de salubrité dans les marchés et établissements scolaires et le projet phare qui est celui intitulé « Une concession, un arbre ». A travers ce projet, le président de l’association, Assia Boum Blagué indique que pendant une dizaine de jours, ils ont fait une tournée en septembre 2021 dans les dix communes de N’Djamena et ont déployé plus de 2.000 plants.

En termes de perspectives, l’association entend élargir ses activités dans les provinces à partir de 2022. Mais surtout, elle compte organiser un forum au premier trimestre de l’année à venir sur la question de l’environnement. En effet, souligne Assia Boum Blagué, « la question de l’environnement nous interpelle tous parce qu’elle est cruciale de nos jours ».

Les membres du bureau de « Je respecte ma ville » soulignent que c’est l’engagement des membres et les moyens du bord qui permettent à l’association de réaliser ses activités. Ils plaident donc pour un soutien technique et financier auprès des partenaires. Car, ajoute l’un des membres du bureau, « Nous travaillons pour rendre nos cadres de vie agréables ».

Laisser un commentaire