dimanche 24 octobre 2021

A la découverte de : Assia Boum Blagué, pour un environnement sain

Pour le deuxième numéro de votre rubrique « A la découverte de » qui dresse le portrait de personnalités publiques ou d’individus qui se démarquent par leurs initiatives, nous vous présentons Assia Boum Blagué, président de l’association « Je respecte ma ville ». Une association qui œuvre pour la protection de l’environnement. 

Assia Boum Blagué dirige l’association « Je respecte ma ville » qu’il a créée en février 2020 avec quelques amis. Une association qui se fixe pour objectif d’améliorer le cadre de vie de l’homme en impliquant les citoyens dans les enjeux de la protection de l’environnement, la citoyenneté, le vivre ensemble et la culture de la paix.

« Le Tchad est un pays sahélien et vu le dérèglement climatique, l’avancée du désert et les actes d’incivilités des citoyens, il fallait mettre en place une structure qui doit lutter pour protéger l’environnement mais aussi lutter contre les actes d’incivilité », répond le jeune homme de 32 ans pour justifier la création de « Je respecte ma ville ». Assia Boum Blagué indique qu’en plus de cette mission principale, son association lutte pour la culture de la paix, l’éducation à l’environnement et le vivre ensemble dans un environnement sain et agréable.

« Je respecte ma ville », sous la houlette de son président, a réalisé plusieurs activités. Il s’agit des actions de salubrité dans quelques lycées et collèges, des remblayages sur les marchés de poisson de Taradona et de Chagoua, des journées de sensibilisation pour la protection de l’environnement et la culture de la paix, un don de fournitures à une radio privée de la place ainsi que des opérations de plantation d’arbres dans les dix (10) communes d’arrondissements. Certaines activités sont réalisées en partenariat avec la mairie de N’Djamena.

Assia Boum Blagué reçu par le maire de la ville de N’Djamena, Ali Haroun

Deuxième d’une fratrie de six (6) enfants, Assia confie, au sujet de sa motivation qu’il a grandi dans la vie associative, que ce soit au lycée Félix Eboué où il était membre du COPES (Comité d’organisation pour la paix dans les établissements scolaires) ou à l’université de N’Djamena où il a été élu membre du bureau de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET).

Avant de créer l’association « Je respecte ma ville », il indique avoir été coordinateur du Mouvement jeunesse en action citoyenne qui dénonce l’injustice sociale et promeut la défense des droits de l’homme.

De formations variées

Assia Boum Blagué est fils d’un pilote et d’une enseignante. Mais il perdra son père à 9 ans lorsqu’il n’était qu’en cours élémentaire deuxième année (CE2). Il a donc été élevé par sa mère. Passionné de volontariat, il rappelle avoir été parmi les élèves qui ont suivi la formation de PFIE (Programme de formation, information pour l’environnement). Il informe avoir planté quatre (4) arbres qui servent d’ombre aujourd‘hui à l’école Belle-vue de N’Djamena.

Lire aussi : A la découverte de : Fouyaba Irène, au service des femmes

Marié et père de trois enfants, Assia Boum Blagué a plusieurs diplômes notamment une licence en Histoire, une licence professionnelle en Administration générale des affaires, un Brevet de technicien supérieur (BTS) en Management des ressources humaines. Il suit actuellement en ligne des cours de Management en Master dans une université européenne.  Bilingue (français et anglais), Assia a aussi suivi plusieurs autres formations qualifiantes.

Il a travaillé de 2012 à 2015 Azimuts Communication en tant qu’archiviste. Il a été aussi brièvement opérateur de saisie à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) puis opérateur de mise à jour des kits au Bureau permanent des élections (BPE). Assia a aussi travaillé au Programme alimentaire mondial comme agent enquêteur puis superviseur de profilage. Depuis juin 2019, il est informaticien à la TSI (Technologie du système informatique), structure qui gère les installations techniques de l’Agence nationale de titres sécurisés (ANATS).

Laisser un commentaire

économie

Tchad : l’Union pour le soutien à la langue arabe rejette les résultats définitifs du concours de l’ENA

L'Union générale des institutions de soutien à la langue arabe au Tchad ne lâche pas dans l'affaire du concours d'entrée à l'Ecole nationale d'administration...

Tchad : « La saison des pluies va se retirer tardivement », le météorologue Tikri Kadebé Lambert

Dans la nuit du 21 octobre, une pluie s’est abattue sur N’Djamena et dans certaines provinces. Qu’est-ce qui expliquer une pluie aussi tardive, surtout...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité