lundi 15 août 2022

Le centre de culture évangélique des Assemblées chrétiennes organise la 2ème édition du salon des métiers et de l’entrepreneuriat

Le Centre de Culture évangélique (CCE) des Assemblées chrétiennes au Tchad (ACT) a lancé le 4 juillet 2022 à l’ACT Bonne Nouvelle, la deuxième édition de son activité dénommée Salon des Métiers, de l’entrepreneuriat et de l’innovation Sociale (Sametis).

Cette deuxième édition du salon de formation en entrepreneuriat qui regroupe les jeunes de divers horizons est placée sous le thème « Entreprendre dans un contexte de crise ». Elle s’étend jusqu’au 9 juillet et permettra aux participants d’être formés dans différents domaines notamment l’entrepreneuriat digital, l’entrepreneuriat agro-alimentaire, la rédaction des curriculums vitae, comment booster son profil pour obtenir un emploi, etc.

Pour le directeur du CCE, Alazia Amos Adoumara, ce salon vise à former des jeunes afin qu’ils puissent être autonomes à travers l’entrepreneuriat et non être au chômage comme la plupart des jeunes qui attendent la Fonction publique. « Beaucoup de jeunes après les études, n’attendent que la Fonction publique, ils ne veulent pas entreprendre et la pauvreté les a gagnés, leur vie laisse à désirer. Ne voulant pas vous voir dans cet état, nous organisons ce salon pour vous, avec la pensée que toutes les églises de différentes dénominations empruntent cette voie pour inculquer aux jeunes l’idée de l’entrepreneuriat », a-t-il motivé.

Dans son message d’ouverture, Andréas Koumato, l’un des formateurs à ce salon, a fait comprendre que tout homme se doit d’être entrepreneur puisque créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Pour lui, l’entrepreneuriat était déjà au commencement des choses et Dieu est le premier entrepreneur. En faisant référence au livre de Genèse, il fait comprendre que Dieu a d’abord eu l’idée de créer la terre et les cieux puis il a mis à exécution. Ensuite, il a évalué son œuvre. ” Dieu vit que tout cela était bon”. C’est après avoir créé tout cela que Dieu crée l’homme à son image et à sa ressemblance, donc un entrepreneur.

Le représentant du ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Entrepreneuriat, Dingam Donon-Horbé, lançant officiellement les activités, a pour sa part indiqué que ce salon intervient dans un contexte où le Tchad traverse une période difficile. Ainsi, cette initiative va en ce sens apporter une contribution dans le progrès du pays à travers l’encadrement de la jeunesse. «L’entrepreneuriat apparaît sans doute comme solution alternative permettant en outre d’absorber rapidement le nombre sans cesse croissant des chômeurs. Pour cela, il faut donc disposer la conscience collective à recourir à l’entrepreneuriat comme mécanisme de résorption du chômage et de relance de l’économie», a-t-il martelé.

Le centre de culture évangélique a été créé par les Assemblées chrétiennes au Tchad en 1989 afin de répondre aux besoins de la jeunesse. Il s’est fixé pour objectifs de former et édifier pour le témoignage chrétien et la communication culturellement pertinente de l’évangile; contribuer à l’éducation et à la culture générale des jeunes et des moins jeunes; assurer diverses formations pratiques en vue de l’insertion sociale des jeunes, développer des relations inter ethniques ou inter culturelles des jeunes, etc.

Laisser un commentaire

économie

Salamat : le pont de Goz Mabilé englouti par le fleuve Barh Azoum

C'est une montée fulgurante des eaux du fleuve saisonnier Barh-azoum, arrivé au niveau d'Amtiman ce 08 août surprenant les planteurs et éleveurs et ralentissant...

Koumra : la ville est menacée d’inondations

Depuis quelques jours, il ne cesse de pleuvoir à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul plongeant ainsi la population dans la crainte d'être...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
886 votes · 887 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité