mercredi 1 février 2023

Electricité : l’Afrique risque de ne pas atteindre l’objectif d’une énergie propre et abordable

Six cents millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité, tandis que 900 millions n’ont pas de combustible de cuisson propre, selon une étude dévoilée mardi par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA). La Commission prévient qu’il est possible que l’Afrique n’atteigne pas l’objectif d’une énergie propre et abordable d’ici 2030.

Moins de la moitié de la population dans 24 pays du continent ont accès à l’électricité, relève-t-elle en soulignant que l’accès à l’électricité a stagné ou a reculé au Liberia, au Malawi, en Centrafrique, au Burundi et au Soudan du Sud, avec les plus fortes déficiences constatées au Nigeria et en Ethiopie.

Les ménages utilisent à 86% du biocarburant et de l’énergie à base de déchets valorisés pour cuisiner, tandis que le secteur des transports consomme 78% du pétrole et que le gaz naturel est principalement utilisé dans l’industrie, détaille l’étude.

Elle déplore le fait que l’Afrique repose principalement sur les combustibles fossiles et les biomes au lieu de diversifier son approvisionnement en énergie primaire, compte tenu de sa pléthore de ressources, renouvelables ou non.

Côté prix, Anthony Monganeli Mehlwana, chargé des affaires économiques à la CEA, a indiqué que “le coût nivelé de l’énergie (LCOE) ou les centrales électriques fossiles sont plus chers” que l’éolien et le solaire.

Il a souligné que “les coûts de production d’énergie élevés, les pertes de transmission et de distribution (18-25%) signifient que les services publics doivent être constamment renfloués et des subventions mises en œuvre pour les utilisateurs“.

A ce rythme, l’Afrique n’atteindra pas l’Objectif de développement durable No7 (ODD7) fixé par l’ONU, à savoir l’accès de tous à une énergie fiable, durable et abordable d’ici 2030, en raison d’un approvisionnement et d’un accès limités à l’électricité. Environ 40 milliards de dollars d’investissements par an sont nécessaires pour répondre aux besoins énergétiques du continent.

Il n’y a aucun moyen pour que l’Afrique progresse mieux si nous n’investissons pas de manière adéquate dans l’énergie et n’assurons pas un accès abordable à tous“, a averti la secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, qui est par ailleurs secrétaire générale adjointe de l’ONU.

Laisser un commentaire

économie

Le FMI presse le Cameroun de réduire ses subventions aux carburants

Le Fonds monétaire international (FMI) a de nouveau pressé lundi les autorités camerounaises de réduire leurs coûteuses subventions aux carburants à la pompe, considérées...

Musique : Passi sort un nouveau EP, “Afro”

"Afro" le nouveau projet de l'artiste, producteur et comédien franco-congolais Passi est sorti le vendredi 20 janvier 2022. Cet EP de 7 chansons a...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité