Vendredi 30 juillet 2021

Tchad:”La Fonction publique n’est jamais saturée, c’est juste un problème de mauvaise gestion”, (leader des diplômés sans emploi)

Le vendredi, 9 juillet 2021, le ministre de la Fonction publique, Brah Mahamat a réuni les chefs d’entreprise, pour leur demander d’appuyer les efforts du gouvernement dans la lutte contre le chômage, en recrutant une partie des diplômés sans emploi, car dit-il “la Fonction publique est saturée”. Au lendemain de cette déclaration, la plateforme des diplômés sans emploi réagit.


Dépassé par le nombre des diplômés sans emploi qui va crescendo et la demande croissante d’emploi à la Fonction publique, le ministre de la Fonction publique, Brah Mahamat, a demandé, ce vendredi, 9 juillet, aux chefs d’entreprises d’aider l’Etat en employant ces diplômés. Parce que la Fonction publique est saturée, dit-il.

SoGe1

Adissou Dibame, un des leaders de la plateforme des diplômés en instance d’intégration trouve incompréhensible cette déclaration. “La Fonction publique n’est jamais saturée. C’est juste un problème de mauvaise gestion“, dénonce-t-il. Et demander aux chefs d’entreprises de recruter les diplômés sans emploi est un autre problème, car “les entreprises font aussi face au problème de la cherté des taxes“.
Adissou Dibame craint que la rencontre entre les chefs d’entreprises et le ministre soit une stratégie destinée à endormir les diplômés sans emploi qui ne se lassent pas de manifester pour revendiquer leur insertion socioprofessionnelle. Au lieu de demander désespérément aux entreprises de recruter les jeunes, “il faut chercher à assainir la Fonction publique, en faisant un audit qui ne finira pas en queue de poisson, car elle est remplie des détenteurs des faux diplômes et des fonctionnaires fictifs“, conseille Adissou Dibame.


Le ministre de la Fonction publique est-il dos au mur ?


Pour le leader de la plateforme des diplômés sans emploi, si Brah Mahamat est arrivé à faire une telle déclaration, “c’est qu’il ne maîtrise pas le dossier“. “Peut-être qu’il ne voudrait pas qu’on prenne la rue, mais on ne va pas s’arrêter à ce niveau“, dit-il, avant d’ajouter que “le Tchad n’est pas un pays sérieux et les entreprises qui y existent sont des entreprises moribondes qui ne peuvent résoudre le problème de chômage“.

Cette rencontre entre le ministre de la Fonction publique et les chefs d’entreprises, au lieu de calmer les tensions des demandeurs d’emploi, “a plutôt mis de l’huile sur le feu” et a permis au collectif des lauréats professionnels de l’éducation, en instance d’intégration à la Fonction publique et la plateforme des diplômés sans emploi de s’unir pour la suite de la lutte.

Laisser un commentaire

économie

Tchad: Djimrassem Thalès et Madjion Yvette plaident pour l’éducation des personnes handicapées

ÉDUCATION-L'enseignant-chercheur, Djimrassem Thalès et la spécialiste de l'éducation spécialisée, Madjion Yvette, ont présenté, ce jeudi, 29 juillet, au Cefod, un livre sur l'éducation des...

Coronavirus : toujours 9 malades sous traitement

BREVE-La situation épidémiologique de la Covid-19 n'a pas évolué ce jeudi. Sur 240 échantillons analysés, il n'y a pas de nouveau cas. Il n'y...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
320 votes · 321 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité