Mercredi 23 juin 2021

Tchad : les enseignants célèbrent leur journée dans un contexte morose

Les enseignants de N’Djamena se sont réunis ce 5 octobre au ministère des Affaires étrangères pour célébrer la Journée mondiale de l’enseignant. Cette année encore, la fête s’est déroulée dans un contexte tendu.

Dès 8 heures ce 5 octobre, la grande salle du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Coopération internationale et de la Diaspora a été pris d’assaut par des enseignants venus en petite vague. C’est dans une salle pleine que la cérémonie a débuté deux heures plus tard. Le thème retenu cette année est « le droit à l’éducation c’est aussi le droit à un personnel enseignant qualifié ». Les enseignants ont commencé cette cérémonie en entonnant en chœur l’hymne de l’enseignant communément appelée « l’enseignant a tout donné ».

Dans son discours de bienvenue, le président du comité d’organisation de cette solennité, Dion-Nadji Moïse est revenu sur l’origine de la célébration. « Une année, 1946, au sortir de la 2e guerre mondiale, un chinois se révolte à une conférence internationale. Il vient de se rendre compte que les guerres sont les résultantes de l’échec de la mission de l’enseignant qui n’a pas donné le meilleur de lui-même parce que les conditions dans lesquelles il travaille ne sont pas requises. » raconte-t-il. En effet, la date de la journée mondiale des enseignants a été retenue par l’UNESCO.

Dans un contexte de grève qui dure depuis des mois, le secrétaire général régional du Syndicat des enseignants du Tchad (SET) s’est adressé au gouvernement à travers le représentant du ministre de l’Education national et de la Promotion civique. Pour Mbaïressem Blaise, le thème mérite l’attention des autorités. « Les enseignants sont les principaux acteurs de l’éducation : sans eux, l’objectif d’un enseignement primaire, secondaire et professionnel qui est un droit fondamental ne peut être atteint. A ce titre, pour un enseignement de qualité, l’Etat doit assurer leur formation continue par des recyclages, leur doter des manuels didactiques, leur accorder des conditions décentes de vie et de travail » déclare-t-il.

Cette édition de la journée mondiale des enseignants a été teintée par un sketch, la récitation d’un poème qui a arraché des salves d’applaudissement des enseignants et d’une interprétation.

Ecobank 2
Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Laisser un commentaire

économie

Tchad: les élèves du Complexe Saint Benoît clôturent l’année scolaire 2020-2021

Les élèves du Complexe scolaire international Saint Benoît ont fêté ce samedi, 19 juin, la fin de l'année scolaire 2020-2021, au sein de leur...

Tchad : le MOCINT plaide pour l’enseignement du civisme à l’université

Le MOCINT a fait une sortie médiatique ce samedi 19 juin 2021 portant sur "le civisme et la citoyenneté dans les milieux estudiantins tchadiens". C'est...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
242 votes · 243 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité