Tchad : il n’y a que 64 bus pour 54 000 étudiants selon le DG du CNOU

Tchad : il n’y a que 64 bus pour 54 000 étudiants selon le DG du CNOU

INTERVIEW – Directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CNOU) depuis juin 2019, Hissein Mahamaï Khamis se bat avec son équipe pour refaire l’image d’une institution qui a perdu la confiance des étudiants. C’est ce qui apparaît dans cet entretien qu’il a accordé à Tchadinfos.com.

Hissein Mahamaï Khamis, issu de la haute finance, a gravi les échelons au ministère des finances et plusieurs autres ministères. Du premier fondé de pouvoir à la trésorerie paierie générale, il est nommé directeur général du CNOU en juin 2019. Depuis lors, il s’est activé à changer l’image de cette institution.

Le CNOU depuis sa création en 2008, a connu une période de gloire et en même temps de turbulences due à la crise économique que le Tchad a traversée. Comment se porte actuellement votre institution ?

Il est important de rappeler que depuis l’année 2015, l’économie du pays a été frappée par deux phénomènes exogènes à savoir la chute du prix du pétrole et la gestion de la crise sécuritaire à nos frontières et même au-delà. Ces deux éléments ont réduit les enveloppes budgétaires à allouer aux universités et bien évidement les institutions sous tutelles comme le CNOU. De ce qui précède, il va sans dire que notre institution tout comme les autres sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur s’est adaptée à suivre le rythme budgétaire de l’Etat.

Où en êtes-vous avec les revendications des étudiants quant à la l’augmentation des bus pour les transports?

Il y a lieu de préciser qu’en 2012, nous avons acquis 85 bus pour assurer le transport de 26 000 étudiants sur l’ensemble du territoire national. A la date où vous nous interrogez, l’effectif des étudiants est passé de 26 000 à 54 000 étudiants et le nombre des bus est réduit à 67 bus. Il est donc judicieux de voir des agitations des étudiants demandant l’augmentation des bus.

Les plus hautes autorités ont déjà pris les dispositions de renouveler le parc des bus de transport des étudiants en inscrivant le crédit nécessaire sur le budget rectificatif 2020. Aussi, le marché relatif à l’acquisition des bus promis par les hautes autorités est en cours d’approbation. En plus de l’acquisition des nouveaux bus, nous avons mis en circuit la signature de trois contrats relatifs aux répartitions des bus des zones centres (N’Djamena), Est et Sud. La question sera résolue dans un bref délai.  

La qualité de la restauration est depuis un temps déplorée par les étudiants, qu’est ce que vous avez entrepris depuis votre arrivée pour y remédier ?

Partout où la qualité a été déplorée, nous sommes intervenus pour l’améliorer. En ce moment nous n’avons pas eu des doléances y relatives.

Depuis votre arrivée, vous avez réglé les problèmes d’arriérés de salaire du personnel et engagé des chantiers de réforme. Pouvez-vous nous en dire plus?

Il est vrai qu’il est temps que le CNOU se modernise. Malheureusement les moyens ne suivent pas pour rendre effective cette modernisation. Tout de même comme disait l’adage, “la plus belle fille ne peut donner que ce qu’elle a’’. Le CNOU ne peut se moderniser qu’avec les moyens mis à sa disposition.

Comment gérez-vous le transport des étudiants pendant cette période Covid-19, quand on sait que les bus constituent un lieu d’attroupement ?

Le gouvernement à travers le comité de riposte sanitaire piloté par le Maréchal du Tchad, le président de la République, a mis les moyens à tous les niveaux pour stopper cette pandémie.

Le CNOU pour sa part a procédé à l’extension des aires de restauration ; la construction des cuisines ; achats des chaises ; les bagues à ordures ; des kits de lavage des mains ; savons et désinfection des bus.

DG CNOU sur le terrain

Quelles sont vos relations avec le bureau national des étudiants ?

Nos relations avec les bureaux des étudiants sont jusqu’à présent bonnes et nous pensons conserver toujours une bonne relation car, le CNOU est au service des étudiants.

Le MESRI, DG du CNOU et un responsable de l’UNET

Donc une nouvelle équipe, un nouveau départ. N’est-ce pas ?

Effectivement. Il vous souviendra que par le décret 1337, l’équipe dirigeante du CNOU a été renouvelée. Et donc à chaque équipe, un nouveau départ.

Un commentaire

  1. Abdoulaye Adami
    22 août 2020 at 22 h 24 min Répondre

    Les étudiants de la faculté de médecine attendent toujours plus de 40mois impayés et pourtant ils prêtent main forte pour le fonctionnement des hôpitaux durant leur stage en plus non renumeré aussi… Alors qu’en dites vous? Faites vous sérieusement votre travail ? Hélas !!!!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :