Tchad : les enseignants partent en grève de deux jours à cause de retard de paiement de salaire

Réunis ce matin en assemblée générale à l’école du Centre sis au quartier Gardolé, le syndicat des enseignants du Tchad pour la commune de N’Djamena décide d’observer une grève d’avertissement de deux jours renouvelable. Cette décision n’est que l’exécution de la menace proférée par les responsables syndicale la semaine dernière lors de leur AG (Tchad : les enseignants menacent de partir en grève si le salaire d’octobre n’est pas payé).

Le syndicat dénonce le retard de paiement du salaire du mois d’octobre ainsi que la violation du protocole d’accord entre le gouvernement et le syndicat des enseignants signé le 16 octobre 2010. Cet accord fait état d’une accalmie entre les deux parties, assortie d’une trêve sociale d’au moins cinq (5) ans, couplée de plusieurs avantages sous formes d’indemnités.

Lors de l’AG, plusieurs enseignants ont pris la parole, parmi eux certains ont perçu leur salaire, mais relève une retenue de 45 000 FCFA non justifiée. Ils pensent que c’est une rétention des indemnités consentie dans le protocole d’accord du 16 octobre 2010, ce qui en soi serait une violation dudit accord. L’assemblée s’est déroulée dans le calme, malgré une forte présence policière venu encadré l’assemblée.

Une source auprès du ministère de finance nous fait savoir que l’ordre de paiement des salaires a été donner par les hautes autorités, la situation sera régularisée sous 48h. Seuls les cas nécessitant vérification et présence physique des agents pourraient connaitre du retard.

Le SET (Syndicat des Enseignants du Tchad) se donne rendez-vous le mercredi prochain pour une assemblée générale donnant suite à la grève.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :