Tchad/Education : Que faire après le baccalauréat ?

Tchad/Education : Que faire après le baccalauréat ?

Après l’admission au baccalauréat, les bacheliers tchadiens sont confrontés au problème d’orientation. Dans quels domaines d’études faut-il s’orienter ? Le choix semble compliqué et influencé.

L’orientation est le souci majeur des bacheliers tchadiens. Ces derniers sont dans l’embarras quant au choix des filières d’études. La plupart d’entre eux ne savent pas jusqu’à présent que faire avec leurs bacs. Pourtant, le choix d’un domaine d’étude est crucial et s’impose à qui veut aller loin dans ses études et construire un avenir meilleur.

« Quand j’étais en terminale, je voulais étudier les mathématiques mais maintenant que j’ai mon bac, les ambitions se multiplient (…) ce qui est sûr, je vais faire quelque chose de technique pour échapper au chômage », s’exprime Monodji Gilbert, 19 ans et titulaire d’un bac D. Si Gilbert, lui, n’est pas encore déterminé, Madjadoum, quant à lui, est plus attiré par  la médecine. « Depuis la classe de troisième, j’ai programmé de faire la médecine et c’est ce que je vais faire », déclare-t-il avec assurance.

Parfois, le choix de ces jeunes est influencé par le désir des parents ou tuteurs. C’est le cas de Sophie, 18 ans et titulaire d’un bac G1, perdue dans son choix. « Je veux étudier le Droit mais mon père lui, veux que je fais la Communication à Yaoundé, donc en septembre je dois me rendre là-bas », confie-t-elle tout en souriant.

Ce problème d’orientation devient de plus en plus brûlant au Tchad et beaucoup de jeunes en souffrent. Comment faire un choix de filière pour ne pas être victime de sa propre décision ? Les parents ont-ils pouvoir sur le choix d’une filière d’étude pour leurs progénitures ? Des questions que nous poserons à un Conseiller en orientation scolaire, universitaire et professionnel.

Laisser un commentaire