Reprise des cours : des établissements de N’Djamena dans un état déplorable

Reprise des cours : des établissements de N’Djamena dans un état déplorable


EDUCATION – A trois semaines de la reprise de cours, l’état des établissements situés dans les périphéries de la capitale N’Djamena laisse à désirer. Mais, les responsables de ces établissements ne restent pas bras croisés.

Des fenêtres des salles de classe enlevées, certaines salles construites en secco saccagées par des vents violents, des devantures de quelques établissements innondées par les eaux de pluies, tel est le constat. De l’école communale de Boutalbagara en passant par le lycée Gassi et celui d’Habena, la situation est la même.

Visiblement, l’état de ces établissements laisse comprendre qu’il ne serait pas facile de reprendre les activités pédagogiques. Interrogé, le proviseur du lycée scientifique de Gassi, Nguedjita Alladoumadji, fait comprendre que « tout dépendra de ce que le Comité scientifique de réponse éducative donnera comme soutien aux chefs des établissements afin de faciliter la reprise des cours ».

A lire : Reprise des cours : “les parents n’ont pas à s’inquiéter” selon la Fédération nationale des parents d’élèves

Au lycée d’Habena, les enseignants se regroupent par département et tiennent des rencontres deux à trois fois par semaine pour faire des propositions. « Lors de la récente rencontre du département de la Philosophie, deux propositions ont été faites au sujet de l’état de l’établissement : la première est de construire un petit pont à l’entrée jusqu’au bâtiment. Car les eaux de pluie prendront la cour d’ici quelques jours. L’autre est d’emmener les élèves dans un autre établissement afin qu’ils fassent cours librement » informe une source dans les couloirs.

Pour cette reprise des classes, les membres du Comité scientifique de réponse éducative (CSRE) du ministère de l’Education nationale ont entrepris, le 5 juin dernier, les préparatifs de la réouverture des établissements scolaires concernés. 1 325 établissements sont concernés sur l’étendue du pays. Le CSRE précise qu’il envisage la délocalisation de certains établissements scolaires inaccessibles pendant la saison pluvieuse, notamment les classes d’examen.

En ce qui concerne les dispositifs hygiéniques, le directeur général adjoint du ministère de l’Education nationale et de la Promotion civique, M.Tahiro Dabou, affirme que tous les établissements scolaires concernés par la reprise seront équipés de dispositifs de lavage des mains ainsi que de thermo flash pour la prise de la température des enseignants et des élèves. Ils seront aussi dotés des produits pour la désinfection de leurs locaux. Les élèves et enseignants également recevront des masques.

Lire aussi : Bac 2020 : reprise des enrôlements biométriques des candidats

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :