lundi 25 octobre 2021

Rentrée des classes : les établissements scolaires s’activent


A N’Djaména, les responsables administratifs s’activent pour accueillir les élèves à la reprise des cours. Dans certains établissements publics, les inscriptions et réinscriptions se font timidement.

La rentrée scolaire est fixée pour le 1er octobre sur l’étendue du territoire par le ministère de l’Education nationale et de la Promotion civique. Comme à l’accoutumée, la rentrée administrative a été lancée le 15 septembre pour s’assurer de son effectivité.

Au quartier Bololo, dans le 2e arrondissement, le proviseur du Complexe scolaire les nouveaux horizons, Djaounraye Thierry Kindiguera, affirme que tout est fin prêt pour lancer la rentrée scolaire. Il déplore toutefois le faible engouement des parents à inscrire ou réinscrire leurs progénitures. « Nous nous organisons déjà pour la rentrée scolaire 2021-2022 et le staff de l’administration est à pied d’œuvre depuis le 16 août dernier. Depuis que nous avions mis le tableau dehors, il n’y pas grand-chose donc c’est ce qui nous inquiète. Peut-être que les parents sont des salariés et attendent la fin du mois pour inscrire leurs enfants », espère-t-il.


Le Directeur du Collège Hilé Leclerc, Seid Abouna, dans le 4e arrondissement, fait aussi le même constat. « Pour la rentrée scolaire, nous nous sommes bien préparés et attendons certains parents pour faire les inscriptions et réinscriptions de leurs enfants. Je ne sais pas si c’est après la fin du mois que beaucoup feront les inscriptions. Tout est prêt et même l’emploi du temps est établi. Ce qui reste à faire, c’est convoquer les enseignants pour une mise en place de la rentrée des classes du 1er octobre », détaille-t-il.


Pour Memadji Félicité, Directrice des études du Collège communal FDAR, sis au 7e arrondissement, « L’administration a ouvert ses portes depuis le 15 septembre, mais il faut dire que c’est timide. Quelques rares parents et élèves qui font les inscriptions. Les enseignants sont prêts mais il y a un manque des infrastructures au sein de l’établissement ».


Memadji Félicité lance un appel à l’endroit du gouvernement pour venir en aide à son établissement pour faciliter la rentrée des classes.


De son côté, le proviseur du Lycée Hérédité, Kimtolngar Ngartossoum, se satisfait des préparatifs. « Les bâtiments sont réfectionnés et nous avons organisé un test de recrutement des enseignants dont les résultats seront connus dès le jeudi 22 septembre. Les inscriptions et réinscriptions se font normalement » .


A N’djari, dans le 8e arrondissement, quelques établissements font exception, et ne disent attendre que le retour des élèves. « A l’heure où nous sommes, les enseignants sont entrés en possession de leurs emplois du temps et des fiches pédagogiques pour la rentrée scolaire 2021-2022 », confie Adoum Arkali, proviseur du Complexe scolaire élites.


Noukamna Dayam & Denerabé Marie-Lord, stagiaires

Laisser un commentaire

économie

Tchad : le ministre de la Santé rassure sur la maladie inconnue dans le Guéra

Ces derniers jours, une maladie inconnue fait peur dans la province du Guéra. Le ministre en charge de la Santé publique, Abdoulaye Sabre Fadoul...

A la découverte de : Mendjiel Virginie, du journalisme au commerce en ligne

Agée de 27 ans, Mendjiel Virginie, formée en journalisme et communication s’est lancée dans le commerce en ligne. Votre rubrique « A la découverte de »...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité