lundi 15 août 2022

Première vague d’intégration à la Fonction publique : « il n’y a aucune transparence dans ce qui a été fait », Neuzilka Emmanuel

416 diplômés sur 5000 promis par le président du Conseil militaire de transition (CMT) ont été intégrés à la Fonction publique le 30 juin 2022.  « Il n’y a aucun de nos éléments là », regrette Neuzilka Emmanuel, porte-parole du Collectif des lauréats professionnels de l’éducation.

« Pour être en phase avec le souci d’équité exprimé par le chef de l’État, nous avons privilégié les dossiers les plus anciens et respecter aussi le quota accordé aux femmes », se justifie le ministre de la Fonction publique, Brah Mahamat, à l’annonce de l’arrêté intégrant 416 diplômés à la Fonction publique.

Neuzilka Emmanuel dit avoir « pris connaissance » de cet arrêté. Mais, « il n’y a aucun de nos éléments là. Même les plus anciens de 2012, même ceux qui sont meilleurs, aucun », se désole-t-il. « Même si c’est 4000 personnes qui ont été intégrées et que ça ne nous concerne pas, ce n’est pas bon. Nous sommes là dans la rue, nous avons pris tous les risques. On a des amis qui ont eu des fractures, qui ont été emprisonnés, torturés et qui sont dans la fourchette. Malheureusement, on ne voit pas leurs noms ».  

Face à cette situation, le porte-parole du Collectif des lauréats professionnels de l’éducation annonce une ”prompte” reprise de leur lutte. « Nous irons aux actions. Déjà, la base est agitée. Ils ont exigé qu’on ait une AG aujourd’hui. Nous leur avions demandé de nous accorder un temps pour voir ce qu’on pourra faire avant de les convoquer. C’est un mauvais signal pour nous. Il n’y a aucune transparence dans ce qui a été fait », dénonce-t-il, insistant qu’ils n’ont pas été impliqués dans ce processus. « Malgré ça, on leur a toujours fait confiance. Comme ils ont notre base des données, nous avons cru qu’ils allaient faire un bon travail. On était pas si exigeants pour notre représentation ».

Sur plus de 20.000 lauréats de l’éducation, environ 2000 sont ‘’actifs’’. « Le gouvernement doit revoir son travail. Ne pas appliquer l’équité, c’est autant semer de troubles », prévient Neuzilka Emmanuel.

De son côté, le gouvernement promet d’épuiser le recrutement des 5000 diplômés comme promis par le président de la transition.

Lire aussi : Brah Mahamat rassure les diplômés en instance d’intégration à la Fonction publique

Laisser un commentaire

économie

Salamat : le pont de Goz Mabilé englouti par le fleuve Barh Azoum

C'est une montée fulgurante des eaux du fleuve saisonnier Barh-azoum, arrivé au niveau d'Amtiman ce 08 août surprenant les planteurs et éleveurs et ralentissant...

Koumra : la ville est menacée d’inondations

Depuis quelques jours, il ne cesse de pleuvoir à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul plongeant ainsi la population dans la crainte d'être...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
886 votes · 887 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité