Éducation : une rencontre pour promouvoir l’enseignement scientifique au Tchad

Éducation : une rencontre pour promouvoir l’enseignement scientifique au Tchad

Aboubakar Assidick Tchoroma, ministre de l’Éducation nationale et de la Promotion civique, a réuni ce lundi les délégués provinciaux de l’éducation et la jeunesse. Objectif : promouvoir l’enseignement scientifique au Tchad.

« Nous devrions nous mobiliser pour attirer les élèves, garçons et filles, vers les filières scientifiques et techniques. » Ce lundi 13 août, le ministre de l’Éducation nationale et de la Promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma, a fait un plaidoyer pour l’enseignement scientifique au Tchad.

Au cours d’une séance de travail avec les délégués provinciaux de l’éducation et de la jeunesse, le ministre s’est penché sur l’enseignement scientifique dans les lycées et collèges, le redéploiement des enseignants scientifiques à travers le pays et le bilinguisme intégral.

À l’issue de la rencontre, les participants ont envisagé de mettre sur pied une stratégie pouvant inciter les élèves à s’adonner aux enseignements scientifiques, afin de lutter contre la baisse du nombre des candidats scientifiques au baccalauréat. « Cette situation est déplorable lorsque nous aspirons à promouvoir notre économie, en répondant aux offres d’emploi par des ressources qualifiées, capables de porter l’ambition prônée, pour l’émergence du Tchad », a regretté Aboubakar Assidick Tchoroma.

Cette réunion est intervenue à quelques semaines de la rentrée scolaire 2018-2019 au Tchad.

3 Commentaires

  1. Hassane Ahmad DAMANE
    14 août 2018 at 12 h 20 min Répondre

    Mr Doubngar Nadingar, LA BAISSE de niveau au Tchad c’est une endémie. Ceci ne concerne pas seulement les filières scientifiques. Je te donne un exemple une fille qui refuse de suivre les cours de son enseignant parce qu’il commet beaucoup de fautes. La baisse de niveau est à améliorer au niveau national en encourageant le enseignants financièrement ( par des primes, des hausses de salaires, des dotations des moyens de transports etc…)pour donner ce qu’ils ont de meilleurs.

  2. Enseignement scientifique au Tchad : En vue de l’améliorer – United Africa News
    15 août 2018 at 4 h 06 min Répondre

    […] Source: TCHAD INFOS […]

  3. ALLADIHIMBAYE
    17 août 2018 at 0 h 46 min Répondre

    C’est ironiquement bien dit par Hassane. A.D dans sa reponse à Doubngar N. J’ai deux exemples également de baisse de niveaux des enseignants qui ont préféré punir mes petits plut tôt lorsqu’ils essayent de les aider à se corriger. Ils ont le titre d’enseignant donc ne peuvent plus être repris quoi qu’il en soit. C’est le paradoxe!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :