Education : les élèves s’activent dans les places publiques sur les préparatifs du baccalauréat

Education : les élèves s’activent dans les places publiques sur les préparatifs du baccalauréat

À l’approche des examens, les places publiques comme les jardins, les berges du fleuve, les forêts sont pris d’assaut par les candidats au baccalauréat session de juin 2019. Tchadinfos.com vous informe sur les préparatifs et le déroulement de programme de quelques établissements d’enseignement.

 Le programme se déroule mieux que l’année précédente, nous laisse entendre un élève rencontré sur le jardin public de Sabangali. Sur ce lieu public, les élèves de différents établissements ont submergé toutes les places. Ils sont généralement présents à ces endroits dans l’après-midi jusqu’à la soirée.

Certains viennent seul et d’autres en groupe pour s’expliquer tour à tour les cours dispensés en classe, voire traiter des sujets des anciennes épreuves d’examen. « Nous, on vient généralement en groupe de filles. Entre camarade de classe, la compréhension et le courant passent mieux. », laisse entendre Fatimé Zara, une jeune élève du lycée technique commercial de N’Djamena.

A LIRE: l’enrôlement biométrique des candidats au bac 2019 a commencé

Filles comme garçons, les élèves des établissements privés et publics se sentent prêts pour affronter la session du baccalauréat 2019. « Dieu merci, cette année les enseignants n’ont pas fait de pression sur nous et le programme se déroule comme si nous étions à l’extérieur du pays », s’exclame Allahramadji Hervé.

« J’ai personnellement commencé avec les préparatifs depuis octobre. J’essaye de me répéter sur les anciens sujets de l’examen. Même si la date est rapprochée pour le lendemain, je ne vais pas trop paniquer pour être évaluée », assure Aziza Abderamane, l’une des élèves.

Que dit l’administration?

« Pour cette session de 2018-2019, tout se passe comme sur les roulettes », se réjouit Lamy Emdegue, censeur au lycée Hérédité. Selon lui, le programme de l’année tire déjà à sa fin, le pourcentage abordé est de 87%, voire plus.

En fait, la majorité des professeurs interrogés se disent satisfaits de leurs préparatifs de cours. L’un des enseignants rencontré nous fait savoir qu’« au fil de ce temps, nous avons dispensé les cours sans difficultés. Il y a dans certaines matières où les chapitres sont déjà achevés, à l’exemple de l’histoire et de la géométrie ».

LIRE AUSSI: l’anglais permet de voir plus loin et plus large », Ahmed Doungous Ahmed

D’autre soulignent que les chapitrés inscrits dans le programme est presqu’au sommet. Nombre des élèves se trouvent dans la phase de révision, correction et entrainement.

Laisser un commentaire