Éducation : le sort des élèves des classes intermédiaires très confus

0
9

Les élèves tchadiens ont connu une année scolaire parsemée de grève. Ils ont eu à rester dans les salles de classe que quatre mois sur neuf. Le tiraillement entre syndicats et gouvernement est la cause de deux interruptions qu’on peut estimer à 5 mois.  

Malgré la pression des syndicats, le gouvernement a organisé tous les examens de fin d’année. Année scolaire validée pour les élèves des classes de 3ème et Terminale même si c’est dans des conditions peu pédagogiques et académiques. Mais est-ce que le gouvernement a pensé aux classes intermédiaires étant donné que l’année est déjà bouclée sans toutefois que les compositions de fin d’année soient organisées.

Votre site se propose de donner la parole aux différents acteurs de l’éducation à savoir les autorités en charge de l’éducation, les syndicalistes et les enseignants pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur le sort qui sera réservé aux élèves intermédiaires.

Leave a Reply