Tigo, Schlumberger, UBA en tête du Top 10 des entreprises lorgnées par les jeunes diplômés tchadiens

Suite à un sondage effectué auprès de quelques étudiants tchadiens, Tigo, Schlumberger, UBA arrivent en tête de liste des dix entreprises que ces derniers souhaitent intégrer après leurs études.

Les conditions de travail, la notoriété des entreprises ainsi que la remunération sont les motivations premières des étudiants. A l’ère des Technologie de l’information et de la communication, le secteur qui intéressent les jeunes tchadiens est la télécommunication. Ce qui justifie donc en partie leur propension à intégrer la société de téléphonie mobile Tigo. Celle-ci est plus citée par les jeunes diplômés pour des raisons plus ou moins relatives. En matière de télécommunication la société Airtel seconde donc Tigo.

Le secteur des mines, pétrole et énergie mais aussi la banque et la micofinance sont les principaux secteurs d’activités qui intéressent les jeunes diplômés tchadiens. Dans le top 10 des entreprises privées qui retiennent l’attention de ces jeunes, figurent les entreprises Schlumberger et Glencore. Les raisons évoquées par les étudiants sont la remunération ainsi que les le traitement et les primes qu’offrent ces entreprises.

En matière de banque et de microfinance, c’est l’entreprise UBA qui tient la tête de proue et hausse donc le secteur bancaire dans ce top 10. Ecobank et Express Union font également partie des établissements bancaires que souhaitent intégrer les étudiants tchadiens après l’obtention de leurs diplômes.

Les sociétés SATOM, Arab Constructor, SNER figurent également dans la liste des entreprises que les jeunes diplomés tchadiens désirent intégrer. Sur les centaines d’étudiants tchadiens dont les avis sont recueillis, rares sont ceux qui désirent travailler à leurs propres comptes à la fin de leurs études.

 Le Top 10:

  • Tigo
  • Schlumberger
  • UBA
  • Airtel
  • Glencore
  • UBA
  • SATOM
  • Arab contractor
  • SNER
  • Ecobank
  • Express Union

Un commentaire

  1. Galinet Pakouaré
    7 mai 2015 at 14 h 13 min Répondre

    je suis choqué d’entendre que les jeunes étudiants tchadiens n’ont pas en tête de projet professionnel ie s’installer pour leur propre compte à la sortie de leur formation. qu’est ce qui puis expliquer cette manque de vision? est ce dû aux institutions qui les forment qui n’ont pas de programme adéquat pour entrepreneuriat?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :