Technologie : quatre membres du gouvernement échangent sur le numérique et le 21e siècle

0
456

Quatre membres du gouvernement ont animé, ce jeudi, 18 novembre, un panel sur “le numérique et le 21eme siècle”. C’était à l’hôtel Radisson Blu de N’Djaména.


En marge de l’atelier de réflexion sur les perspectives d’évolution de l’ENASTIC qui a eu lieu du mercredi 17 novembre au jeudi 18 novembre, un panel de haut niveau est animé par quatre membres du gouvernement, sur le thème :” le numérique et le 21eme siècle”. Il s’agit du ministre des Postes et de l’Economie numérique, Idriss Saleh Bachar, du ministre de l’Enseignement supérieur , de la Recherche et de l’Innovation, Lydie Beassemda, du ministre de la Fonction publique et de l’Emploi, Brah Mahamat et le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de l’entrepreneuriat, Mohamed Ndonga Christian.


Plantant le décor, le professeur Mahmoud Youssouf Khayal qui a assuré la modération de ce panel, a présenté l’exemple de quelques pays qui ont saisi l’importance des TIC pour favoriser leur développement. Mais le Tchad n’est pas aussi tellement en retard, a tenté de faire comprendre le ministre des Postes et de l’économie numérique, Dr Idriss Saleh Bachar qui a précisé que le pays a fait des efforts pour l’évolution de ce secteur. Ce qui est d’ailleurs visible à travers la construction des infrastructures telles que l’Ecole nationale supérieure de Technologies de l’Information et de la Communication (ENASTIC). Pour lui, “il revient à cette structure de proposer des idées novatrices dans ce domaine”.


Selon Lydie Beassemda, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, l’université virtuelle et l’ENASTIC restent les deux grands exemples de l’utilisation des TICs dans l’enseignement. Ce qui l’a amené à déclarer “qu’aujourd’hui on ne peut pas parler de l’enseignement supérieur sans le numérique”. “Nous avons des expertises et des compétences qui existent dans ce domaine”, a-t-elle ajouté. Lydie Beassemda a également profité de l’occasion pour plaider en faveur des jeunes qui évoluent dans le numérique.


Mordu de l’entrepreneuriat, le ministre de la Jeunesse et du Sport, Mohamed Ndonga Christian a articulé son intervention sur le numérique en lien avec l’entrepreneuriat. Pour ce ministre, “l’ENASTIC est un laboratoire de compétences pour l’avenir”. Lui et le ministre de la Fonction publique et de l’emploi, Brah Mahamat, ont lancé un appel aux jeunes de s’approprier les TICs, car “avec les connaissances dans le numérique, on peut facilement décrocher cet emploi qui devient problématique aujourd’hui”, a affirmé Brah Mahamat.


Les échanges ont été agrémentés par des jeux questions-réponses pendant plus de 30 minutes.

Laisser un commentaire