Tchad : ouverture officielle de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat édition 2018

Tchad : ouverture officielle de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat édition 2018

Les activités de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat (SME) au Tchad, édition 2018, ont été officiellement lancées par le ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence de la République, Kalzeubé Pahimi Deubet, représentant le chef de l’Etat. C’était dans l’après-midi du 12 novembre au palais du 15 janvier à N’Djamena.

Placée sous le thème « l’entrepreneuriat pour la transformation socio-économique durable », cette 2ème édition au Tchad et 11ème sur le plan mondial de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat (SME) a mobilisé plus d’un millier de jeunes à l’ouverture. Selon le président du comité d’organisation, Routouang Mohamed Ndonga Christian, au-delà d’être un événement national, cette semaine a une portée mondiale. « Elle est pensée, dirigée et organisée par des jeunes passionnés de l’éclosion et le développement de l’écosystème entrepreneurial tchadien ».

La SME est un cadre par excellence de rencontre, d’échanges et de réseautage qui facilitera une riche et utile connexion entre les porteurs de projets, des entrepreneurs locaux et étrangers, des managers, des investisseurs, des décideurs etc. Ceci, afin de réfléchir sur les stratégies et de faciliter une transformation socioéconomique durable dans le but de renforcer le climat des affaires au Tchad.

Pour la représentante de l’UNFPA au Tchad, Dr Edwige Adekambi Domingo, l’entrepreneuriat se positionne comme une solution pour relever le défi du chômage et accroître la contribution de l’énorme potentiel du nombre des jeunes à la création de la richesse et à l’augmentation du produit intérieur brut. Dans ce cadre, « le Tchad devra accélérer les réformes visant à améliorer le climat des affaires, l’accès à la terre et aux autres ressources, à la formation technique et professionnelle, à accroître le financement de la recherche et à réduire la fracture numérique » ajoute Dr Edwige Adekambi Domingo.

Pour la première responsable de l’UNFPA au Tchad, partenaire officiel de l’événement, il importe également entre autre de : promouvoir le développement d’un écosystème propice pour l’éclosion des startups ; intégrer l’apprentissage de l’entrepreneuriat à tous les niveaux du système éducatif.

Dans son mot de circonstance, le ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence de la République, Pahimi Kalzeube Deubet, réitère le soutien indéfectible du gouvernement à soutenir des activités de ce genre et invite les jeunes à se tourner vers le secteur privé, synonyme du développement. « L’entrepreneuriat pour la transformation socio-économique durable est un slogan profond, porteur d’espoir pour tous les agents et acteurs économiques. Tout promoteur de projet et toute personne animée d’esprit d’initiative doit s’en approprier » conseille le représentant du chef de l’Etat.

Laisser un commentaire