fbpx
Tchad : échanges directs entre le ministre des Finances et des opérateurs économiques

Tchad : échanges directs entre le ministre des Finances et des opérateurs économiques

ECONOMIE – La plateforme Convergence Economique a invité le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin, pour échanger sur les difficultés globales de l’économie, les nouveaux défis, et la reprise des activités après trois mois d’hibernation.

C’est une causerie qui a regroupé, essentiellement, les opérateurs économiques et les élus de la Chambre de commerce. « Une rencontre d’échanges pour rehausser le niveau de l’économie nationale », souligne le président de la Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, des mines et d’artisanat (CCIAMA), Amir Adoudou Artine.

Toutes les problématiques qui empêchent le décollage de l’économie ont été passées en revue. Les opérateurs économiques, chacun, en fonction de son secteur a exprimé ses difficultés – (tracasseries douanières, harcèlement fiscal, poste de contrôle informel, la prise en compte des produits locaux par les investisseurs étrangers…). Le ministre des Finances, réceptif à ces doléances, promet aux entrepreneurs que des efforts, qui visent à assainir le secteur sont en train d’être faits.

Outre la question des difficultés, la plateforme Convergence Economique cherche à travers ce cadre d’échanges à asseoir de nouveaux rapports avec le ministère des Finances et du Budget.  

Une vue des opérateurs économiques et responsables de la plateforme

« Si aujourd’hui nous vous avons invité, c’est parce que nous voulons qu’il y ait d’autres types de rapports. Les dix dernières années, notre rapport avec le ministère des Finances était essentiellement le rapport à la fiscalité, les impôts, les douanes et les récurrentes questions de la dette intérieure. Même si ces sujets sont importants, on doit déjà un peu sortir de ce carcan puisque tout le monde ne réclame pas de l’argent à l’Etat et tout le monde n’est pas importateur », déclare le président de la Chambre de commerce.  Il est donc important pour les opérateurs économiques de définir de nouveaux rapports avec le gouvernement pour avoir une vision commune sur le futur.

Autre sujet évoqué, les défis à l’industrialisation. Le ministre des Finances a fortement encouragé les opérateurs économiques à s’intéresser au secteur industriel. « Jusqu’ici notre économie est basée sur la production, le commerce et les services. Il est temps de tourner vers les industries même si ce sont de petites industries. Il est difficile de gérer une industrie que courir derrière les marchés publics mais c’est le plus sûr des investissements », a conseillé Tahir Hamid Nguilin aux opérateurs.

Le ministre des Finances et quelques opérateurs économiques

Concernant la reprise des activités économiques, le ministre des Finances demande aux entrepreneurs d’être optimistes car les choses sont en train d’être changées et beaucoup de chantiers pour la relance de l’économie sont en cours d’exécution.  

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :