Tchad : après ses installations de Komé, Esso ferme partiellement son site de N’Djamena

0
1216

A travers un courrier du 19 octobre 2021, la présidente directrice générale d’Esso Tchad, Carole Gall annonce aux employés la fermeture temporaire et partielle du site de N’Djamena à compter de ce mercredi 20 octobre.

Le bras de fer qui oppose Esso à ses employés se poursuit. En effet, la multinationale, après 18 ans d’exploitation du bassin de Doba, a décidé de vendre ses parts à Savannah Energy. Mais les employés ont posé certaines avant que cette transaction ne se fasse.

Il y a quelques semaines, une délégation de Savannah Energy, en séjour au Tchad devait faire la visite des installations à Komé, la dernière étape de la vente. Mais les employés dont la plupart des réclamations ne sont pas prises en compte s’opposent farouchement à cette descente.

C’est ainsi que le 7 octobre dernier, la PDG d’Esso a décidé de fermer les installations de Komé, pour des raisons de sécurité. Un employé nous explique la fermeture des installations a entrainé la suspension des contrats. Il souligne que l’affaire est en justice.

Lire aussi : Les employés d’Esso Tchad posent des conditions avant leur transfèrement vers la compagnie Savannah Energy

Après Komé, Mme Carole Gall décide de fermer le site de N’Djamena mais temporairement et partiellement. « Les actes malveillants et illégaux, y compris des violences et voies de fait, commis à Komé, ont compromis la sécurité de nos installations, ainsi que la sécurité et la santé de notre personnel et de nos prestataires de services, et nous ont contraint à fermer ce site le 7 octobre dernier. A ce stade, et tant qu’une solution définitive au litige actuel ne sera pas trouvée, c’est l’ensemble des activités et sites de la société qui sont à risque, y compris sur le site de N’Djamena », écrit-elle. Elle souligne donc que seules les « activités vitales » pour la société continueront à être menées.

La PDG d’Esso précise en fin que durant la période de fermeture, les contrats sont suspendus et les salaires ne seront pas payés.

Lire aussi : Tchad : désaccord entre Esso et ses employés au sujet de la prime de séparation   

Laisser un commentaire