Voici quelques chiffres importants du secteur de l’élevage au Tchad

0
596

En conférence de presse-bilan, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Dr Abderahim Awat Atteib a communiqué sur quelques chiffres de ce secteur important de l’économie tchadienne.

Le ministre a indiqué que le secteur de l’élevage qui représente 53% du produit intérieur brut (PIB) du secteur rural et qui fait vivre environ 40% de la population rurale est un secteur capable de booster l’économie nationale. L’effectif du cheptel en 2021 est estimé à 137 664 217 de têtes de bétails selon les données actualisées par le Bureau du Recensement Général de l’Elevage. Ce cheptel est réparti par espèces comme suit :

–             bovins (bœufs) : 33 948 191 ;

–             ovins (moutons) : 41 771 929 ;

–             caprins (chèvres) : 43 735 656 ;

–             équins (chevaux) :   1 379 167 ;

–             asins (ânes) : 4 115 103 ;

–             porcins (porcs) : 3 312 279.

–             camelins (chameaux, dromadaires) : 9 401 892

A cela s’ajoute un effectif important de volailles estimé à 36 650 145 de têtes quasi-exclusivement issue des élevages traditionnels.

« Bien que le mode de production est basé à 80% sur les systèmes pastoraux mobiles très diversifiés et largement tributaires des ressources naturelles renouvelables, l’élevage représente environ 50% des exportations », relève le ministre Abderahim Awat Atteib. Selon le rapport technique de cadrage macroéconomique et budgétaire 2018-2021, la croissance s’accélère dans la branche de l’élevage (4,7 % contre 2,5 % en 2015) ; ce qui lui confère le rôle de véritable levier pour la croissance de l’économie nationale, conclut le ministre.

Laisser un commentaire