Les marchés émergents s'efforcent de développer leur plein potentiel numérique

NEW YORK, 23 avril (Xinhua) — Les grandes économies émergentes n’auraient pas fait de progrès décisifs dans le développement de leur potentiel en matière de technologies informatiques et des communications, selon un rapport publié mercredi par le Forum économique mondial.

Le Forum a publié son rapport global sur la technologie informatique 2014, qui, avec l’Indice de préparation en réseau (Networked Readiness Index, acronyme anglais NRI, ndlr) a mesuré la capacité des 148 économies à profiter des technologies informatiques et des communications pour stimuler la croissance et promouvoir le bien-être.

Le rapport, ayant pour thème “Les récompenses et les risques du Big Data” est cohérent au sommet du classement de la NRI cette année, avec la Finlande et Singapour aux premier et deuxième rangs, et les Etats-Unis ayant grimpé au septième rang.

D’autre part, de nombreuses grandes économies émergentes continuent de lutter pour développer leur plein potentiel. La Chine, le Brésil et l’Inde sont respectivement arrivés 62ème, 69ème et 83ème du palmarès.

Le NRI résulte d’une combinaison de données provenant de sources accessibles au public et de résultats d’une enquête menée auprès de plus de 15.000 cadres exécutifs dans le monde entier .

Parmi ses principales conclusions, le rapport indique que les pays ne peuvent pas compter uniquement sur le développement des infrastructures des technologies informatiques et des communications. Il leur faut d’abord mettre en œuvre une stratégie globale visant à créer des conditions propices au développement de compétences, à l’innovation et à l’entrepreneuriat, avant que les avantages ne se dessinent pleinement.

“En plus de l’écart numérique persistant entre les pays, les gouvernements devraient aussi être prudents dans la compréhension, l’identification et le traitement de l’écart numérique potentiel interne, de sorte que de nouvelles opportunités pourraient être créées pour tous, avec un soutien accru à l’inclusion sociale”, a indiqué Benat Bilbao-Osorio, co-rédacteur en chef du rapport et économiste expérimenté du Forum économique mondial.

En outre, des experts issus d’organisations affiliées à la rédaction du rapport sont convaincus que les pays et les entreprises doivent établir leur niveau de maturité en termes de Big Data, évaluer leur progrès, et déterminer ce qu’ils doivent faire pour extraire plus de bénéfices de ces données massives.

Le Forum économique mondial, dont le siège est à Genève, en Suisse, est une institution internationale qui attire la participation de dirigeants politiques, de chefs d’entreprise, d’universitaires et d’autres poids lourds de la société, en vue de discuter de sujets importants à l’échelle internationale, régionale et dans le secteur industriel.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :